Télécharger
l’édition n°832
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Hécatombe de Pully à Lavey:
Des milliers de frênes sont abattus

En 8 ans, une maladie fongique exotique a envahi toute la Suisse, la chalarose. Touchant les frênes, elle provoque leur flétrissement, puis leur mort dans la plupart des cas. À l'heure actuelle, rien ne peut être fait pour l'endiguer. Les services forestiers doivent donc surveiller son évolution et procéder à l'abattage des frênes touchés quand ceux-ci présentent une menace pour la sécurité de l'espace public. Sur les quelque 2 millions de frênes du canton de Vaud, peu devraient résister. Toutefois, un petit espoir subsiste, car certains arbres ne se laissent pas faire et des recherches sont en cours pour lutter biologiquement contre la maladie. Enquête entre Lavaux, Oron et le Chablais.
Date:08.12.2016
Parution: 832

Au sommaire cette semaine

Opinion

Des affaires à faire

Les temps sont difficiles? Allez, montrez un peu d'audace et lancez-vous dans les affaires. Un nouveau business est à saisir, celui des pampers pour chiens. Eh oui, on les a créés pour les bébés, puis pour les incontinents, pourquoi pas pour ces compagnons souvent plus adulés que les vieux en EMS. Ce pourrait être un confort pour le canidé, mais une forme d'épargne pour son maître. Car vous ne le savez peut-être pas encore, mais il peut vous en coûter un pont si votre loulou chéri s'avise de lever la patte sur la place publique. Le ton a été donné par la maréchaussée genevoise. Peu enclin à s'attaquer aux pisseurs de bière à la sortie des bars, un agent a préféré terminer son carnet à souches en jappant contre une septuagénaire et son chien-chien. En guise de bûche de noël, il lui en a collé une à... 350 frs pour un petit pipi contre le trottoir.

Non vraiment, il faut songer sérieusement à lancer ces pampers. Imaginez, entre la taille molosse et chihuahua la gamme est grande et la clientèle à portée de vente. Si l'on compte 1 fr la pièce peu sophistiquée et jusqu'à 5 frs le modèle de luxe ergonomiquement adapté, il y a de quoi faire fortune. A 1 fr la pièce, la maîtresse pourra prendre le risque de sortir 350 fois sans se faire amender. Presque une année. Evidemment, ça ne fera pas le beurre de la police. Elle devra encore réfléchir à d'autres taxes. On pourrait suggérer quelques idées non? Une grosse amende aux piétons blancs habillés de noir la nuit, aux noirs qui, toujours la nuit, ne seraient pas habillés de blanc, aux cyclistes (petite fortune en vue) qui n'ont pas de phare ni de bandes lumineuses et zigue-zaguent entre les voitures. Et bientôt à tous ceux qui laisseront leurs chats grimper sur les toits. Allez, il y a du business pour tout le monde.