Télécharger
l'édition n°769
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un greffé du foie raconte son combat

Au deuxième semestre 2015, Swisstransplant comptait 16 donneurs de moins qu'au premier semestre. Ce faible taux de donneurs incite l'organisation et les professionnels de la médecine à lancer un nouvel appel dans le cadre de la journée nationale du don d'organes qui aura lieu le 19 septembre. Objectif: sensibiliser l'opinion publique à la longue attente que doivent parfois subir les malades, comme ce fut le cas pour l'Aiglon Cédric Dessonnaz, atteint au foie. Témoignage.
Date:03.09.2015
Parution: 769

Au sommaire cette semaine

Opinion

Si l'on excepte le plaisir des comptables, il n'y a sans doute rien de plus rébarbatif que de lire des statistiques. Elles peuvent pourtant s'avérer instructives. Par exemple, l'Office Fédéral de la Statistique nous informe qu'en 2014 sur 17'803 accidents de la route avec dommages corporels sur l'ensemble du territoire helvétique, 243 personnes ont perdu la vie. Soit 0,6 personne par jour. Trop bien sûr, mais en rapport avec le nombre de véhicules sur les routes, ce chiffre reste relativement bas. Il ne fait aucun doute que les mesures démesurées de Via sicura, tout comme les juteuses amendes d'ordre infligées à la moindre incartade incitent à une prudence qui nous étonne d'apprendre qu'il y a encore des morts sur les routes suisses.Statistiquement, trois autres chiffres interpellent. Une estimation, car il n'existe pas de chiffres officiels, dénombre 2'000 morts par an de maladies nosocomiales contractées dans les hôpitaux suisses. Soit 6 personnes par jour. Par ailleurs, l'office Fédéral des Assurances Sociales (OFAS), estime entre 1'000 et 3'000 morts par an, dues à des erreurs médicales. La Fondation Suisse pour la protection des patients corrige à la baisse et donne une fourchette de 700 à 1'700 morts Ce qui fait tout de même entre 1.9 et 4.6 morts par jour. Enfin, les dernières statistiques sur le suicide donnent le chiffre de 786 décès. Soit 2,1 personnes par jour.Comparaison n'est pas raison, mais il est certain que si l'on mettait autant de zèle à amender les suicidés, les hôpitaux, les médecins et autres fauteurs de vies, que l'on en met à taxer les automobilistes, il faudrait réguler les naissances tant il y aurait des morts en moins....

Il est des chiffres surprenants....