Télécharger
l'édition n°802
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

1866 - 2016: l'impact de Nestlé sur la Riviera

L'année 2016 est intense pour la multinationale agroalimentaire. Non seulement elle célèbre un siècle et demi d'existence, mais elle a agrandi son siège suisse de La Tour-de-Peilz, transformé à Vevey le Musée de l'Alimentarium et construit un nouvel espace de découverte, le nest (photo de page 1). Pour ces trois projets uniquement, la société aura investi quelque 190 millions de francs dans la région. L'occasion de revenir sur l'histoire et le poids économique de cette entreprise qui emploie plus de 3'000 personnes sur la Riviera et génère d'importantes recettes fiscales.
Date:28.04.2016
Parution: 802
Toutes les galeries photos

Au sommaire cette semaine

Opinion

L'intelligence du calendrier

Google qui n'en finit pas de nous coacher vient de lancer une nouvelle application, celle de l'intelligence artificielle dans notre calendrier électronique. Notre téléphone devient du coup notre planificateur. Il ne se contente pas de nous rappeler ce que nous devons faire mais le planifie pour nous après avoir consulté toutes les plages horaires de notre calendrier. Il insère, là où il y a de l'espace, une tâche à remplir, qu'il trouvera dans la liste de 5 catégories que nous aurons préalablement sélectionnée: sport, compétences, amis, famille, perso. L'intelligence de l'engin va alors chercher pour nous le meilleur moment dans une plage vide de notre horaire, qui pourrait convenir à l'une ou l'autre des catégories retenues. Notre calendrier devient en quelque sorte notre journal intime, notre conscience. Plus moyen de trouver des excuses liées au soi-disant manque de temps. Et c'est là que tout devient intéressant. Surtout pour les Panama hackers et autres vendeurs d'infos personnelles. On pense plus particulièrement aux hommes d'Etats dont le calendrier est souvent bien rempli. Les plages libres sont plus difficiles à trouver. Mais à Google rien n'est impossible. Et pour eux, l'innovation ne s'arrête pas à 5 mais à 7 catégories. Le géant du Net a ajouté pour eux la langue de bois, et les vessies et lanternes. L'algorithme qui ne cesse de vaciller entre les deux a, parait-il, la possibilité de les utiliser tous les deux simultanément. N'est-ce pas un vrai progrès?Nina Brissot