Télécharger
l’édition n°884
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lavaux sans autoroute
Berne ne dit pas non

Pour remédier à l’engorgement du tronçon entre Vennes et la Veyre, l’Office fédéral des routes a retenu quatre variantes. Dont celle des deux ingénieurs de Lutry qui vise à libérer le vignoble de ce tracé. Espoir parmi les autorités locales et les opposants à l’élargissement des tunnels de Belmont.
Date:17.01.2018
Parution: 884

Au sommaire cette semaine

Opinion

Encore quelques jours pour les vœux

Il reste quelques jours encore pour envoyer vos vœux, la date butoir étant fixée à la fin de ce mois. Mais attention! C'est peut-être la dernière année où vous pouvez le faire en toute impunité. Car le politiquement correct guette. Il veut protéger toute intrusion illégale dans des vies pourtant devenues, par la force des technologies, transparentes. Les choses vont donc changer. Tout d'abord, il faudra probablement demander l'autorisation à votre correspondant, qui ne vous aura rien demandé, si vous êtes autorisé à lui envoyer vos vœux sans le déranger. Quant à l'utilisation des mots magiques, jusque-là imprimés sur les cartes, il faudra justifier votre bonne foi en les écrivant. Si vous osez le mot «Bonheur», n'oubliez pas d'ajouter «selon vos désirs ou souhaits», pour que tous les suicidaires et les négatifs ne puissent vous reprocher de leur souhaiter des choses qu'ils abhorrent. Si, par habitude, vous parlez d'une bonne «Santé», faites immédiatement savoir que c'est général. Qu'en aucun cas une indiscrétion ne vous aurait permis d'avoir accès au dossier médical de votre correspondant. Surtout qu'il n'ait pas l'impression que vous lui trouvez une mine de déterré. Précisez éventuellement que dans vos amis vous ne comptez ni assureur, ni croque mort. Et pour le cas, assez improbable dans la mentalité suisse, où vous proposeriez que l'année à venir leur soit «Prospère», précisez que vous n'êtes ni imposeur ni imposteur, que vous ne voulez que leur bien, que ce n'est pas parceque vous travaillez pour lui à la commission que ce vœu vous est cher... Enfin, il sera peut-être utile de préciser que les vœux adressés sont limités à une année au plus et non transmissibles en cas de décès. Pour le renouvellement, une demande de leur part peut être envisagée. Elle sera considérée avec bienveillance.

Nina Brissot