Télécharger
l’édition n°846
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lavaux sans autoroute

L'avalanche de 300 oppositions qui s'est abattue sur l'élargissement du tunnel de Belmont incite à relancer le débat au sujet de ce chantier titanesque à 800 millions qui devrait durer au moins quinze ans. D'autant qu'à long terme et même élargie, cette autoroute ne pourra pas absorber la hausse prévue du trafic. Alors que l'Office fédéral des routes (OFROU) vient de démarrer les travaux sur les ponts de la Paudèze, Le Régional présente le projet alternatif de deux ingénieurs de Lutry qui plaident pour la création d'une nouvelle autoroute plus au nord. D'un coût de 1,2 miard, «Alternative 2050», son nom, pourrait même être autofinancé par la récupération de 500'000 m2 de terrain sur le tracé de l'actuelle A9. Sans compter ses nombreux atouts, dont la revalorisation de Lavaux grâce à la transformation de l'ancienne autoroute en zones de détente, de loisirs et d'habitations.
Date:30.03.2017
Parution: 846

Au sommaire cette semaine

Opinion

Végane, végétarien, végétalien ou flexivore ?

A l'origine, Adam a croqué la pomme tendue par Eve et le paradis s'est transformé en enfer. On a tout de suite vu leur fils Caïn tuer son cadet Abel. Le premier meurtrier de l'histoire de l'humanité l'est devenu à cause d'une pomme! Pourtant, la terre était un paradis. Adam y vivait de chasse, de pêche et de cueillette, heureux avec son Eve nue. Grâce à cette alimentation, ils n'ont jamais eu besoin du moindre dentiste. Et oui, le mal de dent est venu après l'abandon de la chasse, pêche et cueillette. A quoi tiennent les choses, c'est dingue, non?

Aujourd'hui, les dentistes peuvent se réjouir. Avec la mode du végane, du végétarien, du végétalien ou même du flexivore, la consommation de viande semble diminuer. Il reste des chasseurs, mais ils ont une tendance à viser des loups et des lynx que personne ne mange. Oui, les dentistes peuvent se réjouir mais pas encore en Suisse où le marché carnivore reste stable, ignorant toutes les modes et gardant ses instincts d'homme du néolithique. Mais, le néolithique n'était-il pas le début de la protohistoire? Dire que depuis des millénaires avant notre ère, déjà 9'000 ans avant JC, le corps humain réclamait une nourriture variée mais largement à base animale. On la trouvait dans la chasse, la pêche et la cueillette. C'est de plus en plus dingue non? Mais la mode c'est la mode. Après s'être fait tatouer comme des Papous, on est devenu végane, végétarien, végétalien ou flexivore. Laissons passer les choses, on en reparlera dans 9'000 ans après nous. Voilà qui est réconfortant.

Nina Brissot