Télécharger
l’édition n°893
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pandémie, terrorisme, dangers naturels: la Protection civile en alerte

La Protection civile (PCi) souffre d'une mauvaise réputation. Placard pour ceux qui aspirent à éviter l'armée ou nid de mystérieux hommes de l'ombre. Pourtant, police et pompiers ont de plus en plus tendance à y avoir recours dans le canton de Vaud. Incendie, intempéries, manifestation de grande ampleur: les uniformes vert et orange sont partout. Et face aux nouvelles menaces et à la baisse des effectifs, la Confédération cherche à adapter la loi fédérale pour que la PCi soit au plus proche des risques réels. Une réorganisation qui va réduire les jours de service, mais augmenter le nombre potentiel d'astreints et renforcer les collaborations entre cantons. Explications.
Date:22.03.2018
Parution: 893

Au sommaire cette semaine

Opinion

Comment s'appelle ton coiffeur ?

Dans un palace bien gardé au centre de Genève, un blondinet à la mèche rebelle et au teint brique du major anglais s'assied dans un profond fauteuil de moleskine qui sera bientôt vendu aux enchères pour avoir accueilli le postérieur du président américain. Face à lui, dans un fauteuil un peu plus large et qui ne sera pas vendu faute d'acquéreur, un rondouillard huileux, engoncé dans un costume trop serré le regarde droit dans les yeux. Salut Donald! Salut Kim. J'espère que tu es dans de bonnes dispositions, sinon ta cure d'amaigrissement va commencer avant que tu aies terminé tes études de distances pour tes missiles. Si tu pars dans cette direction, on en aura vite terminé, mes calculs sont plus justes que l'anti-défense américaine. J'en veux pour preuve le 11 septembre. Vos fameux services secrets n'ont même pas vu qui pilotait les avions... Ouais Baby, mais ton QG, tu vas voir comme il va voler en poussière quand nous lâcherons notre bombe H. Hiroshima, c'était du pipi de minet à côté. Mais avant ça on va s'amuser un peu. Maintenir et augmenter nos boycotts, vous faire tous crever de faim. Bon ce sera un peu plus long pour toi que pour tes serfs mais tu auras droit à l'expérience aussi! Kim s'agite sur son fauteuil. Finalement, que veux-tu au juste Donald? Je veux que le monde entier reconnaisse mes mérites pour avoir dénucléarisé cette partie du monde et fait de toi celui qui a pris le bon tournant au bon moment. Enfin, bien trop tard, mais ça, je ne le dirai pas officiellement. Tu pourras te montrer face au monde la tête haute. Tiens, à propos, comment s'appelle ton coiffeur? Je le surnomme Donald. Et le tien? Ça alors, c'est extraordinaire, je le surnomme Kim, mais je dois toujours surveiller son coup de rasoir. Oh, avec le mien, je dois me battre contre les mèches.

J'ai une idée Kim, on pourrait échanger nos coiffeurs. Celui qui fait la meilleure tête à l'autre aura son mot dire dans nos accords, mais avant ça, tu vas signer ceux qui sont déjà préparés. D'acc Donald, mais en échange, je veux aussi ton coach en fitness. Et là arrive, (enfin), un grand moment de solitude pour Trump. Merde alors, je n'en ai pas! Dans ce cas Donald, on va tout reprendre à zéro...