Télécharger
l’édition n°867
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Année test pour le Cœur d'Or

Chexbres La Municipalité a investi 100'000 frs pour transformer le caveau en salle de spectacle et doubler sa capacité d'accueil à 100 personnes. L'association devra désormais fonctionner sans la subvention annuelle de 10'000 frs.

Le Cœur d'Or dispose désormais d'une véritable scène tandis que sa patente de caveau a été modifiée pour celle d'un café/bar. DR

Valérie Blom

Les habitués du caveau du Cœur d'Or, à Chexbres, ne vont pas le reconnaître. L'établissement a subi d'importantes transformations qui prennent fin pour son inauguration le 14 septembre. Pour pouvoir abriter les concerts et les spectacles de L'accroch'cœur, l'association des Z'amis du cœur d'or, la petite salle à dû se mettre en conformité. Le Conseil communal a débloqué en décembre dernier 100'000 frs pour les travaux. En échange, la commune ne versera plus la subvention annuelle de 10'000 frs que recevait l'enseigne.

Il s'agit donc de l'année test pour l'établissement qui devra apprendre à tourner sans la manne des autorités de Chexbres. «Grâce au Chabag festival, nous avons un peu de liquidités qui nous aident à démarrer la saison, explique Selim Keddar, président de L'accroch'cœur. Par la suite, nous allons rechercher des sponsors réguliers.» Concernant son fonctionnement, le Cœur d'or est en quête de bénévoles prêts à donner quelques heures à passer derrière le bar ou en aidant à la caisse par exemple. «J'espère que le public sera présent en nombre dès le début, livre Jean-Louis Paley, municipal en charge de la culture. Ce n'est plus l'ancien caveau des vignerons mais une véritable petite salle de spectacle. Tout est très bien organisé.»

La ventilation a fait suer

L'enseigne a dû être mise aux normes. Elle pourra désormais accueillir 100 personnes contre 50 auparavant. «Il n'y a pas eu de surprise mais des contraintes techniques qui ont prolongé la durée du chantier», note Bertrand Kolb, municipal en charge du dossier. Il était nécessaire d'avoir une seconde sortie en cas d'alarme incendie. Le sol n'est plus le même et le canton exigeait une ventilation. «Sur ce point, nous avons pris le temps de discuter avec les autorités cantonales, ajoute l'édile. Nous avons pu obtenir une dérogation, au vu de la disposition particulière des lieux.»

Du théâtre au jazz

De son côté, l'association a modifié sa patente de caveau pour celle d'un café/bar, en changeant également son affectation. Et, point le plus important, l'espace dispose désormais d'une véritable scène et d'un équipement technique polyvalent, s'adaptant à la nature de la représentation. Auparavant, les gens devaient jouer des coudes et des pointes de pied pour distinguer les protagonistes du spectacle. «Le public pourra observer une pièce de théâtre ou d'improvisation tout en restant assis, développe Selim Keddar. La sonorisation professionnelle permettra d'accueillir davantage de groupes. Avant les travaux, nous avions dû en refuser pour cette raison.»

Le programmateur reste Romain Bovy. La ligne de l'espace culturel demeure celle de musiques du monde ou actuelles, ainsi que du jazz et de l'improvisation (voir encadré). Le 15 septembre, c'est le groupe suisse Anach Cuan qui ouvre le bal. «Nous voulions marquer les esprits avec un nom connu dans les alentours», confie Selim Keddar.

Date:07.09.2017
Parution: 867

Groove celtique et jazz manouche

• 15 septembre: Anach Cuan, groove celtique

• 16 septembre: Samuele, chanson francophone actuelle

• 30 septembre: Tangora trio, musiques du monde

• 13 octobre: Soraya Ksontiti, chanson francophone actuelle

• 20 octobre: Swing High, jazz manouche

• 21 octobre: Quiet Island, musiques actuelles

• 10 novembre: The company of men, musiques actuelles

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio