Télécharger
l’édition n°867
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Corsier a achevé sa mue

Urbanisme Mise en valeur de la place du Temple, nouvel espace convivial au Châtelard et davantage de sécurité routière: le réaménagement de la traversée du village a été inauguré ce 25 août, au terme d'un chantier de deux ans à 3,5 millions.

Ceux qui ont œuvré pour le réaménagement de la traversée de Corsier, en compagnie du syndic Franz Brun (au centre) et du municipal Pierre-André Débetaz (premier plan tout à droite). P. Hess

Priska Hess

«C'est un souhait de longue date qui s'est concrétisé, un acte important qui témoigne de la vitalité de notre commune», s'enthousiasme Pierre-André Debétaz au nom d'une Municipalité corsiéranne pas peu fière d'avoir mené à bien le réaménagement de la traversée du village. Pour marquer la fin des deux ans de travaux, elle a convié la population à une inauguration officielle ce vendredi 25 août, sans couper de ruban, mais en présence de la préfet Florence Siegrist, et des ingénieurs, architectes et autres entreprises ayant œuvré à ce chantier. L'objectif de ce réaménagement, dont les premières réflexions remontent à 2005, était double. D'une part renforcer la convivialité au centre du village, par la mise en valeur de la place du Temple et la création d'une nouvelle place de rencontres à proximité du Châtelard. D'autre part améliorer la sécurité des piétons et réduire la vitesse du trafic, notamment par la réduction du gabarit de la route et l'élargissement des trottoirs.

Pergola et mobilier d'urban training?

Côté financier, le crédit de 3,49 millions octroyé en 2015 par le Conseil communal a été légèrement dépassé, puisque 54'000 frs supplémentaires ont dû être consentis pour le remplacement non prévu de conduites mal en point et la réfection de canalisations au chemin de Meruz, ainsi que pour la pose de pavés sur les places de parc à la place du Temple, jugés plus esthétiques que l'enrobé projeté initialement.

Par ailleurs, des réflexions sont en cours pour renforcer le côté place du nouvel espace créé au Châtelard: «Le préavis proposait uniquement de supprimer le mur le long des terrains de sport, afin de donner une ouverture sur les vignes», explique Pierre-André Debétaz. «Pour l'instant, l'espace ainsi dégagé a simplement été engazonné, mais nous aimerions lui donner davantage d'attrait par exemple avec une pergola, des bancs, du mobilier urbain «urban training» pour faire du sport, et une arborisation». Idem pour le petit espace dédié aux piétons devant la poste, où trois gros moellons ont été provisoirement installés, mais dont l'aménagement doit encore être pensé. Les coûts ne peuvent pas encore être chiffrés.

Date:07.09.2017
Parution: 867

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio