Télécharger
l’édition n°867
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«Discutons des risques des forages »

Hydrocarbures Après un bras de fer juridico-politique débuté en mai 2016, le collectif «Halte aux forages Vaud» peut enfin organiser une manifestation contre les différents projets de forages gaziers du canton et d'ailleurs. La marche partira de Villeneuve ce 9 septembre pour rejoindre le site des forages exploratoires de Petrosvibri à Noville, sous haute surveillance. Pour Daniel Süri, porte-parole du collectif, il est temps d'ouvrir le vrai débat sur les dangers de la fracturation hydraulique.

«Avant et après la marche de samedi, nous avons prévu des interventions pour aborder la problématique des forages, explique Daniel Süri.DR

Entretien: Valérie Passello

Pas plus de 500 manifestants, des départs échelonnés par groupes de 50 personnes toutes les 5 minutes, une présence de la police cantonale et la transmission à la commune d'une copie des pièces d'identité des organisateurs: telles sont les conditions auxquelles la Municipalité de Noville a fini, après plusieurs interdictions, par accorder au collectif «Halte aux forages Vaud» le droit de rallier Villeneuve à Noville pour protester contre les projets de forages gaziers (voir Le Régional 829 et 858). Ce sera ce 9 septembre dès 13h30 au Parc de l'Ouchettaz à Villeneuve. Rencontre avec Daniel Süri, porte-parole du collectif.

Comment avez-vous finalement obtenu cette autorisation?

> Notre collectif a rencontré la commune de Noville, en présence également de représentants de la police cantonale et de la Municipalité de Villeneuve. Il n'y a pas eu beaucoup de discussions, c'était plutôt un monologue du syndic Pierre-Alain Karlen qui souhaitait n'autoriser qu'un rassemblement de 50 personnes un mercredi entre 17h et 19h. Nous avons refusé cette proposition et nous nous sommes adressés directement à Béatrice Métraux qui a finalement fait comprendre au syndic que l'autonomie d'une commune ne peut pas empiéter sur le droit de manifester.

Comment allez-vous contrôler le nombre de manifestants?

> C'est difficile à estimer, mais pour moi, s'il y a 300 personnes, ce sera déjà un succès. Quant aux départs échelonnés, ce n'est pas une petite victoire de la commune de Noville, comme on a pu le lire dans la presse. Nous allons traverser la réserve naturelle des Grangettes, alors nous savions dès le départ que nous devrions procéder ainsi, afin de ne pas déranger la faune.

Craignez-vous des débordements?

> Non, tous les gens qui gravitent autour de cet événement veulent en faire quelque chose de joyeux et de pacifique. Ce n'est pas un milieu où l'on va chercher l'épreuve de force et le public de ce genre de manifestation n'est pas favorable à des actions violentes. Je n'imagine pas de problème majeur. De plus, nous avons prévu un encadrement pacifique et la gendarmerie sera sur place.

C'est un soulagement de pouvoir enfin manifester?

> Il est clair que le travail a été long! Je ne dis pas que la question des droits démocratiques n'est pas intéressante, mais ce que nous voulions depuis toujours, c'est discuter des risques engendrés par les forages recourant à la fracturation hydraulique, il est temps d'ouvrir le vrai débat. Noville est le premier forage exploratoire existant, d'où le choix du lieu, mais il y a d'autres projets ailleurs dans le canton et en France tout autour du lac.

La population comprend-elle les risques liés à l'exploitation des hydrocarbures?

> Je me suis rendu compte qu'il y a surtout un gros déficit d'information. Les gens ne savent pas ce qui se fait. Par exemple, ils ignorent que des forages exploratoires ont eu lieu sous le Léman. Quant aux risques, en ce qui concerne la qualité de l'eau, la région est passablement sensibilisée. Les risques sismiques pouvaient paraître abstraits, mais les essais réalisés à Bâle et St-Gall ont prouvé que le sous-sol n'est pas inerte et que l'on ne peut pas y faire tout et n'importe quoi. Avant et après la marche de samedi, nous avons prévu des interventions pour aborder cette problématique.

Prévoyez-vous d'autres manifestations à l'avenir?

> Oui, mais pas forcément à Noville, on ne va pas taper sur le clou indéfiniment. Par contre, jusqu'au vote de l'initiative des Verts visant à interdire les extractions d'hydrocarbures dans le canton, nous allons maintenir le débat.

Date:07.09.2017
Parution: 867

Warhol avait raison

Prenez un syndic au caractère bien trempé, aux opinions bien tranchées, qui apprécie le calme de sa commune et abhorre le désordre. Présentez-lui des citoyens préoccupés par l'environnement, désireux d'organiser une marche «pacifique et joyeuse» pour protester contre la potentielle exploitation d'hydrocarbures dans ladite commune. Pas sûr que ceux-là trouvent un terrain d'entente. L'histoire l'a d'ailleurs prouvé: le syndic a interdit la marche et les citoyens ont très vite été rejoints par d'autres pour faire valoir le droit de manifester auquel tout Vaudois peut prétendre.

Et puis tout le monde a fini par s'en mêler. Les médias bien sûr, car le cas est presque trop beau pour être vrai, mais aussi les habitants de la région, les mouvements écologistes, les élus communaux et cantonaux et finalement le Tribunal cantonal qui a dû trancher. Un an et demi de procédures pour en arriver à un constat: jamais Noville n'aura été citée tant de fois dans les médias. Jamais la problématique de l'exploitation des hydrocarbures n'aura été abordée si souvent dans le canton.

«N'importe quelle publicité est une bonne publicité», disait Andy Warhol. C'est sûr, le syndic peut être ravi d'avoir mis sa commune en lumière. Les citoyens peuvent aussi se frotter les mains, car plus de 15'000 Vaudois ont entre-temps signé l'initiative des Verts visant à interdire le gaz de schiste. Quant à l'effet pervers d'une telle publicité, c'est la légendaire tranquillité de la commune qui risque d'en pâtir: les manifestants seront sans doute bien plus nombreux ce samedi qu'ils ne l'auraient été en 2016.

Valérie Passello

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio