Télécharger
l’édition n°867
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une Aiglonne en piste : tango !

Télévision La danseuse d'Aigle Clarissa Crivelli participe à l'émission «Alors, on danse?», diffusée ce samedi 9 septembre à 20h40 sur RTS Un. Portrait d'une passionnée qui danse comme elle respire.

Clarissa Crivelli et son partenaire Lucien Zumofen lors de leur prestation sur le plateau de la RTS. RTS/A. Bichsel

Valérie Passello

Elle n'a que 20 ans, «bientôt 21», précise-t-elle, mais elle parcourt le chemin de l'existence en dansant depuis plus de 17 ans déjà. Clarissa Crivelli a commencé par la danse classique, puis s'est initiée à toutes sortes de styles, du hip-hop à la comédie musicale, en passant par le modern jazz, ou encore la danse de caractère, plus théâtrale, fréquentant plusieurs écoles différentes. Aujourd'hui, cette Aiglonne affiche une préférence pour le «show girly» et tient à se consacrer entièrement à sa passion. Elle enseigne d'ailleurs au Monthey Dance Center. C'est là qu'elle a rencontré celui qu'elle surnomme affectueusement «Lulu», le Valaisan de Vercorin Lucien Zumofen, 23 ans, son partenaire occasionnel sur la piste: «Nous n'avons pas du tout la même manière de danser, mais nous nous complétons. Danser en couple est très difficile, une symbiose est nécessaire afin d'apporter de la fluidité aux mouvements. Entre Lucien et moi, il y a une super bonne entente», sourit Clarissa.

Lorsqu'elle entend parler, via les réseaux sociaux, de la nouvelle émission de la RTS «Alors, on danse?» (voir encadré), elle n'hésite pas longtemps. Lucien s'étant déjà inscrit à titre individuel, Clarissa fait de même. Mais au dernier moment, ils choisissent de postuler également pour se produire en duo. Séduite par leur prestation, l'équipe de la RTS les retient pour participer à l'émission ensemble.

«Très impressionnant»

Du casting «dans une grande salle noire sans lumière, devant trois jurés qui nous ont posé des questions avant de nous regarder danser», décrit-elle, à l'enregistrement de l'émission, Clarissa garde un bon souvenir, même si elle reconnaît que le stress l'a parfois emporté: «À Genève, l'accueil a été très chaleureux, on nous a chouchoutés. Nous avons présenté un «faux tango», car ni l'un ni l'autre ne dansons le tango habituellement, mais c'est ce que nous avions envie de faire. Après le casting par contre, j'étais persuadée que nous ne serions pas retenus», raconte la jeune danseuse.

Cette première étape franchie, le duo est coaché par le chorégraphe Mikal Mardas, pour peaufiner et améliorer son tango avant de passer devant les caméras. Deux autres numéros doivent aussi être mis au point, dans des styles différents. Mais sur le tournage, c'est encore une autre histoire, ajoute Clarissa Crivelli: «Nous n'étions pas du tout habitués aux caméras et aux spots, c'est très impressionnant: nous avons mal géré le stress et le jury l'a remarqué». Aux téléspectateurs de se faire une idée sur la qualité de leur prestation ce 9 septembre et de découvrir si, malgré la pression, Clarissa et Lucien parviendront à se hisser en finale...

Un brin réservée à la ville, mais toujours prête à tout donner sur scène, la jeune femme espère que sa participation à l'émission lui amènera une visibilité et, pourquoi pas, des propositions professionnelles.

Date:07.09.2017
Parution: 867

Ça va bouger dans la télé

«Alors, on danse?» est le nouveau programme de divertissement de la RTS. Il met en scène des Romands passionnés de danse, toutes disciplines confondues. Pendant 5 semaines depuis le 2 septembre, ils s'affronteront à la fois dans leur domaine de prédilection et sur un thème imposé, chaque samedi à 20h40 sur RTS Un. Leurs chorégraphies seront évaluées par un jury composé de Florence Faure, Stéphane Lambiel et Costel Surbeck. Une grande finale couronnera les meilleurs danseurs.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio