Télécharger
l’édition n°867
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Mozart se « Suissise »

Casino de Montbenon Lorsqu’en 1766, le jeune Wolfgang Amadeus a donné deux concerts les 15 et 18 septembre à la salle du Conseil communal de Lausanne, il n’avait que 10 ans. En mémoire de ces journées la «Société Mozart Lausanne 1766» organise depuis 2002, les Journées Mozart-Lausanne. L’édition 2017 se déroule du 19 au 22 septembre

Mozart a commencé à jouer du clavecin dès l’âge de 6 ans et à composer dès 10 ans.

Trente cinq ans de vie et 626 œuvres répertoriées: on peut dire que le virtuose Mozart ne s’est pas endormi sur son clavecin, ni sur son violon. Le «grand tour» 1762-1766, entrepris alors qu’il n’avait que 6 ans, conduira l’enfant dans une tournée européenne avec en presque dernière étape son passage à Lausanne. C’est pour ne pas oublier cet événement que le chef d’orchestre et conférencier René Spalinger a lancé en 2002 la Société Mozart Lausanne 1766. Or dans ses statuts, la société a une clause particulière qui est de mettre en évidence des compositeurs suisses.


Edition 2017

C’est donc avec l’idée d’ancrer Mozart dans le patrimoine suisse que la programmation de ces journées a invité des compositeurs helvétiques de haut vol. En l’occurrence, le 19 septembre à 20h à la Salle Paderewski, le Trio zurichois Fontane, composé des compositeurs et interprètes Noelle Gruebler violoniste, Jonas Kraienbühl violoncelliste et Andrea Wiesli pianiste, occuperont la scène. Ils seront accompagnés par la soprano Muriel Schwarz. Ce même jour, toujours au Casino de Montbenon à 14h aura lieu la projection de l’opéra filmé, «L’enlèvement au sérail». Le lendemain soir à 19h à l’Hôtel de la Paix, René Spalinger donnera une conférence intitulée «Un regard sur l’Enlèvement au Sérail, l’humanité de Mozart». 

Un soutien de l’Ambassade d’Allemagne a permis d’ajouter à la programmation la venue de Fabian Müller, jeune pianiste de Bonn, de réputation internationale. Il se produira à Paderewski le 22 septembre à 20h.


Le public tourne le dos

Surdoué génial ayant l’oreille absolue et la mémoire eidétique (réd: qui retient tous les détails avec précision), le jeune Mozart aurait, selon ses biographes, retranscrit le Miserere de Gregorio Allegri, une œuvre difficile non publiée alors qu’il n’avait que 14 ans. Deux versions s’opposent pour dire qu’il ne l’avait entendue qu’une fois ou deux selon une autre version. Lorsqu’il a écrit l’enlèvement au sérail, quasi sans ratures, il avait 26 ans et était déjà considéré comme un génie. Ce qui n’empêchera pas par la suite de voir le public lui tourner le dos pour s’intéresser aux italiens et l’homme, surdoué certes mais de caractère ombrageux,  tomber dans la déchéance et mort dans la pauvreté.

Date:07.09.2017
Parution: 867

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio