Télécharger
l’édition n°869
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

En route pour la Mecque de l'Ironman!

Triathlon A moins d'un mois du rendez-vous incontournable de l'Ironman World Championship de Kailua-Kona (Hawaii, USA), les deux athlètes du Tri Team Pully Mikaël Gaudin et Cyril Stalder se préparent pour l'une des épreuves les plus difficiles de triathlon au monde. Tous deux qualifiés pour cette coupe du monde, ils partiront ensemble affronter leurs limites puisqu'il faudra affronter 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 de course à pied. Rencontre avec deux champions.

Mikaël Gaudin rêve d'Ironman depuis qu'il est petit. finisherprix.com

Jonathan Corbillon

Près de 10 heures d'effort attendent Mikaël Gaudin et Cyril Stadler, deux athlètes du Tri team de Pully, sur un parcours réputé pour ses conditions difficiles. L'Ironman de Hawaii n'est pas uniquement la Coupe du monde des triathlons, mais surtout un véritable accomplissement pour tout coureur, nageur ou cycliste. Il s'agit de signer 3.8 km de natation, puis 180 de vélo et terminer par un marathon. Les excellents résultats décrochés cette année permettront aux deux jeunes Vaudois de s'essayer pour la première fois à ce défi.

Un rêve devenu réalité?

«L'ironman me faisait rêver depuis tout petit lorsque je le voyais à la télévision, mais je ne pensais pas forcément y aller un jour», confie Mikaël Gaudin. C'est en s'entraînant sérieusement au triathlon en 2015 avec son coach Laurent Trincat qu'il s'est fixé cet objectif. «D'avoir réussi à me qualifier pour ces mondiaux lors de ma deuxième saison est vraiment un rêve», ajoute l'athlète de 33 ans, songeant déjà au départ.

«Cet Ironman représente un véritable aboutissement après des mois, voire plusieurs années d'entrainement. C'est aussi une chance, car peu sont sélectionnés et cette épreuve constitue le rêve de tout triathlète longue distance. Pour moi, Hawaii reste la Mecque de ma discipline, là où est née cette épreuve», livre Cyril Stalder, les yeux pleins de joie.

Une épreuve pour le corps

L'Ironman impose des efforts terribles au corps des sportifs. «Il ne s'agira que de ma 4e participation à une telle épreuve, note Cyril Stalder. Je crois que, progressivement, mon organisme s'y habitue. L'entrainement doit être de qualité. Sur près de 10 heures d'efforts, il peut se passer des dizaines de choses allant des maux gastriques aux douleurs physiques. Le plus important est de ne rien laisser au hasard.»

Mikaël Gaudin estime que l'alimentation joue un rôle important. «Il faut respecter son plan de course et se nourrir toutes les 7-8 minutes. Avant la course, il y a bien sûr entre 15 et 25 heures d'entrainement hebdomadaires et un travail mental énorme. Personnellement, je me prépare des séances très intenses pour faire en sorte que la course paraisse plus facile...», précise-t-il, le sourire en coin.

Passer les 10 heures

Difficile pour les deux athlètes de Pully de se fixer des objectifs précis. «Je veux tout simplement terminer la course et me faire plaisir, avance Cyril Stalder. Avec Hawaii, toute prédiction devient pure spéculation, mais je ne cache pas que j'aimerais passer la barre des 10 heures.» Son camarade porte le même respect pour ce triathlon de l'effort. «Mon but est de faire le même temps qu'à Zurich cette année, soit 9h36', en sachant que l'épreuve et les conditions seront plus difficiles.»

Date:21.09.2017
Parution: 869

Deux camarades du Tri team Pully

> Mikaël Gaudin

• Date de naissance: 21/03/1983

• Lieu de naissance: Lausanne

• Taille, poids: 1m84 / 73 kg

• Profession: Entraineur de natation au Lausanne Natation

• Premier Ironman: Zurich en 2016


> Cyril Stalder

• Date de naissance : 10/12/1979

• Lieu de naissance: Lons le Saunier (Jura français), vit à Champagne (VD)

• Taille, poids: 1m75 /63 kg

• Profession: Chef d'équipe de la piscine de Mon Repos à Lausanne

• Premier Ironman: Majorque en 2015

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio