Télécharger
l’édition n°871
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Natel ou reflex, tous photographes !

Oron-la-Ville La 3e édition de Focus day, le festival dédié à la photographie, pose ses valises les 14 et 15 octobre au complexe sportif. Test de flash ou conférence du professionnel Sébastien Roignant sont au programme.

Sebastien Roignant, ici en autoportrait décalé, est notamment connu pour ses portraits touchants.Sebastien Roignant

Valérie Blom

Ajuster l'ouverture, la lumière, trouver le meilleur ISO, chercher l'angle, jouer avec le flou, l'arrière-plan, attendre le sourire ou l'étincelle dans le regard. Shooter. Les 14 et 15 octobre, le cliché et son attirail seront mis en valeur lors de la 3e édition de Focus Day, le festival consacré à la photo. Après une première mouture sur un seul jour puis une 2e dès le vendredi soir, l'option du week-end a été adoptée pour 2017. «C'est assez intense donc nous avons préféré concentrer toutes nos forces sur deux journées. La suite dépendra de nos futurs retours sur investissement. J'envisage également une formule qui se tiendrait une année sur deux», développe Luc Dufey, président du comité d'organisation.

Gothard, flash et palladium

Parmi les nouveautés de cette année, deux studios permettront de tester la lumière du flash de plusieurs marques. «Il sera possible de les essayer dans des conditions optimales», précise le président. Un réseau à l'échelle 1/160e de la rampe du Gothard sera exposée pour que les amoureux de proxiphotographie (littéralement «photographie de près») puissent s'en donner à cœur joie. Au menu également, impression au palladium, une technique photochimique vieille de plus d'un siècle et remise au goût du jour ou encore la conférence de Sébastien Roignant, professionnel devenu célèbre grâce à sa chaîne web ou ses portraits. «Souvent, les marques nous proposent des noms pour les séminaires. Concernant Sébastien, nous l'avons contacté sans trop y croire et c'est fou qu'il ait accepté de venir!»

Toujours viser plus haut

Pourtant, le festival ne compte pas viser uniquement les amateurs chevronnés de photographie. «Focus day s'adresse à tout le monde. Ce n'est pas obligatoire d'être un fin connaisseur du milieu.» Au contraire, la manifestation se veut un lieu de croisement de divers talents, entre ceux préférant les images faites grâce au smartphone et ceux qui ne jurent qu'avec leur reflex. «Les deux participent au même monde de la photo, confie Luc Dufey. De toute manière, peu importe l'appareil, nous pouvons toujours faire mieux. C'est la base de cet univers. En partageant et en échangeant, nous découvrons de nouvelles techniques ou d'autres stratégies. Et petit à petit, l'intérêt devient passion.»

Date:05.10.2017
Parution: 871

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio