Télécharger
l’édition n°872
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Gendarmes trop couchés

Paudex Le chantier communal de la route de la Bernadaz agite les élus. En cause, une hauteur jugée insuffisante pour les chicanes situées en haut et en bas de la rue. Au final, rien ne changera...

C'est au bas de la chaussée de la Bernadaz que se trouve un gendarme couché jugé insuffisant par le voisinage pour freiner la vitesse de certains automobilistes. L. Duggan

Nina Brissot

Artère sinueuse qui relie la route du Simplon à la Gare de la Conversion, la Bernadaz ne cesse de subir des travaux. Les derniers, en cours depuis le 11 septembre, ont permis de créer un trottoir le long du nouveau quartier construit au Vallon de la Paudèze, de finir la rampe d'accès pour ce quartier, de rénover d'autres trottoirs et bordures et d'améliorer la pente du trottoir sur le côté du restaurant du Château. Or c'est là justement que sur la chaussée se trouve un gendarme couché, jugé insuffisant pas le voisinage, pour freiner la vitesse de certains automobilistes. Au Conseil communal du 2 octobre, qui s'est déroulé en un temps record, le municipal des travaux Farhad Kethari a répondu que la longueur de la pente diminuait de fait l'impact de la hauteur du gendarme couché bien qu'il soit construit à une hauteur standard. Une longue discussion s'en est suivie, mais au final, il n'y a pas de plan pour rehausser le gendarme ou raccourcir la pente. Un conseiller a fait le test de le franchir à 48 km/h: «Sans que rien ne bouge dans ma voiture, je peux tranquillement boire mon café sans rien renverser». On pourra en déduire que, couchés, les gendarmes ne dérangent pas trop les automobilistes à Paudex...

Départ du syndic

Serge Reichen vit sa 70e année et, après 12 années à l'exécutif, il a décidé de ne pas continuer. Mais, a-t-il annoncé, tout va se passer dans la transparence. «Je quitterai en cours de législature, en juin ou décembre 2018, afin de pouvoir passer les rênes en qualité et en temps, car, dit-il, en fin de législature il y aura peut-être d'autres départs et il est difficile de former une équipe performante lorsque plusieurs personnes quittent».

Date:12.10.2017
Parution: 872

Ramassage des gros déchets reconduit ?

Comme un peu partout, la gestion des déchets a permis à quelques conseillers de faire part de leur mécontentement. Notamment à la suite d'une taxe de 50 frs pour enlèvement de déchets encombrants de grande dimension équivalant à un volume ne dépassant pas 5m3. Or, Paudex connaissant le ramassage de ces objets encombrants deux fois l'an à la porte de chacun,ce service a été supprimé avec l'arrivée de la taxe au sac et des taxes individuelles pour l'élimination des déchets. Pourquoi ce service est-il désormais payant alors qu'il ne l'était pas lorsque nous n'avions pas non plus de taxe à payer?, questionne un conseiller. Il lui est répondu que la situation est actuellement étudiée et qu'il n'est pas exclu que le ramassage officiel soit réintroduit.

Taux d'impôt inchangé

Lors de cette même séance, le taux d'imposition reconduit à 61.5% n'a pas soulevé de questions. Il n'est pas certain que ce taux puisse être maintenu encore longtemps, a relevé le syndic qui a déploré le départ de plusieurs contribuables importants, notamment en direction du Valais.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio