Télécharger
l’édition n°873
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une centenaire dans son jardin

Pully Les Tréteaux du Fau-Blanc, société littéraire, va une fois encore jouer les phénix pour marquer son anniversaire. Imaginée par Gilbert Gerber et une équipe de choc, une production de circonstance sera présentée les 27 et 28 octobre à la Maison Pulliérane.

Essayage des costumes en vue du spectacle pour célébrer le centenaire.DR

Nina Brissot

Il faut se méfier des vieilles dames, elles peuvent toujours surprendre. Un jour au bord de l'apoplexie, les voilà prêtes à sauter les haies quelques semaines plus tard. Et comme la Société Littéraire de Pully, renommée Tréteaux du Fau-Blanc, est réanimée par un certain Jil Bert (alias Gilbert Gerber) connu pour ses chatouilles et insufflations pertinentes, voilà que la centenaire reprend du service.

Cent ans, c'est une longue série de souvenirs. Ils seront indirectement égrenés lors du spectacle. Il y a ceux des débuts qui, en 1917, imaginant une section musicale, ont vécu un «crash» monumental amenant son expiration un mois et demi plus tard. Exit la musique. On garde le théâtre qui vit des hauts et des bas avec de grandes envolées comme en 1973 lorsque, participant au Festival mondial du Théâtre amateur à Monaco, elle se voit remettre une récompense des mains de Joséphine Baker en personne. Ou, dans les moments de disgrâce, après une collaboration de quelques années avec la Société du sauvetage de Pully, la saison se termine avec un bénéfice de... 2 frs. Chaque société a repris sa liberté et «la litté», comme on l'appelait à l'époque, fidèle à sa devise «Travail, amitié, progrès» a tant bien que mal maintenu un spectacle annuel. La troupe a aussi vécu une collaboration et réalisation avec les élèves des écoles de Pully qui deviendra par la suite le TJP, Théâtre des Jeunes de Pully.

Belle au bois dormant

1979 est une année charnière. Ayant déménagé à l'Octogone, elle adopte son nom «Les Tréteaux du Fau-Blanc» et organise l'accueil au Port de Pully des chapiteaux des Tréteaux de France qui reviendront encore en 1980 et 1981. Comme il est difficile de trouver des volontaires sur le long cours, la Société va vivre quelques hauts et bas, un déménagement (encore) au Théâtre de la Voirie. Elle va jouer les prolongations de la Belle au bois dormant, se réveillant quelques fois sous un baiser encourageant. En 2015, la voilà requinquée et partie pour «la Ballade des Planches», une pièce de Jean-Paul Alègre destinée à motiver et encourager les participants à faire fort pour le centenaire. Et visiblement le prince a les baisers pointus car la troupe est fin prête pour cette nouvelle aventure.

Au jardin

Aiguillonnés par l'inlassable et un brin dictatorial Jil Bert, les décorateurs transforment la scène de la grande salle de la Maison Pulliérane en jardin. Car c'est là que la vieille dame va déployer son charme en forme de clin d'œil au temps passé. D'abord à l'Octogone avec une reprise réarrangée du «Bateau pour Lipaïa» mais aussi un mix de plusieurs pièces jouées là-bas et présentées sous le titre «Les Lavandières». Puis au Théâtre de la Voirie, avec un concentré de «Zoo Story». Enfin, on ne fait pas dans la dentelle, donc on ne peut faire moins que les Tréteaux de France, Cyrano sera de la partie avec son nez et ses tirades.

Date:19.10.2017
Parution: 873

Trois représentations

Trois représentations seront données à l'occasion de ce centenaire: le vendredi 27 octobre à 20h15 et le samedi 28 à 14h15 et 20h15. Lieu: Maison Pulliérane. Parking: Pully Centre à 3 min. Prix des places: tarif unique à 25 frs. Réservations: lecentieme@bluewin.ch ou 076 537 13 07 les lun, ma, jeu de 17h à 20h et sa de 13h à 18h.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio