Télécharger
l’édition n°875
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un terrain de jeux et plus, si besoin

Bex La commune saisit l'opportunité d'acquérir une parcelle de près de 11'000 m2, pour en faire un lieu de détente et de jeux pour les enfants. À plus long terme, des infrastructures destinées à la jeunesse pourraient y être implantées.

Le terrain jouxte la Route d'Aigle: il se situe au beau milieu d'une zone d'habitat collectif.

Textes et photo: Valérie Passello

Il n'aura pas fallu longtemps au Conseil communal pour se prononcer en faveur de l'achat d'une parcelle sise à l'entrée Nord de Bex, pour un peu plus d'un million, plus environ 200'000 frs de frais d'acquisition. En ce 25 octobre, l'objet est validé à l'unanimité moins une abstention.

Jusque-là, le terrain faisait partie du plan partiel d'affectation (PPA) «Sous le Montet», qui y prévoyait de l'habitat à forte densité. Mais la croissance maximale définie dans le cadre de Chablais Agglo exclut, pour les 15 ans à venir, la légalisation de nouvelles zones à bâtir dans ce secteur de la commune.

Une poire pour la soif

La Municipalité a donc imaginé une autre solution: «Notre souhait aujourd'hui est d'en faire un lieu de détente et de loisirs pour les enfants et les jeunes qui vivent dans les bâtiments locatifs alentour», précise le syndic bellerin Pierre Rochat. Le propriétaire du terrain a finalement accepté de le céder à la commune pour 95 frs par m2. Bien que le budget de Bex reste serré, cette dépense ne grèvera pas les finances, assure l'exécutif.

D'une surface totale de 10'850 m2, le terrain concerné est suffisamment grand pour que la commune le garde comme une poire pour la soif. «Il y a un large éventail de réalisations possibles. À l'avenir, une crèche, une école ou autres, pourraient y être construits en fonction des besoins», suggère Pierre Rochat. Classée pour l'instant en zone agricole, la parcelle doit donc impérativement être légalisée en zone d'utilité publique constructible. Un PPA en ce sens sera rapidement mis sur le métier.

Date:02.11.2017
Parution: 875

Places de jeux sous la loupe?

Jugeant que les parcs de jeux bellerins ne sont plus adaptés en regard de l'augmentation de la population, le conseiller du parti Avançons Lionel Cherix déposait un postulat en décembre 2016, demandant à la Municipalité d'étudier les potentielles améliorations ou agrandissements de plusieurs parcs existants. Poursuivant sur la lancée de son camarade de parti, Valentine Moreillon a déposé un amendement le 25 octobre, lors de la discussion sur l'achat de la parcelle, pour qu'un inventaire global des places de jeux communales soit établi. Mais elle a fini par se rétracter, car une telle proposition aurait pu freiner le dossier. Elle soumettra sa proposition «sous une autre forme» lors d'une prochaine séance.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio