Télécharger
l’édition n°875
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le «Sakado», hôtel d'un genre nouveau

Les Cerniers Pour absorber la demande de la clientèle du Whitepod Eco-Luxury Resort et des entreprises de la région, un hôtel low cost écologique sera construit à l'horizon 2019-2020.

En cours d'élaboration, le projet de l'Eco-Lodge Sakado n'est pas encore définitif. Images de synthèse. Nicoucar et Steininger Architectes, Genève

Magaly Mavillia

Mais pourquoi construire un hôtel là-haut sur la montagne? «Il fait sens et amène une valeur ajoutée à la région en répondant à un besoin», argumente le promoteur Patrick Delarive. A certaines saisons, nous sommes en surcapacité avec les Whitepods et cela nous permettrait d'offrir une alternative.» Sur 10'000 nuitées par année, 70% viennent du privé et 30% sont des entreprises. Par ailleurs, une certaine clientèle sportive et du personnel d'entreprises chablaisiennes cherchent des hébergements plus abordables. Pour parvenir à une fourchette de prix low cost, le promoteur applique le même concept minimaliste que pour les 24 chalets du Hameau des Sources (voir article).

30 petites chambres

L'Eco-Lodge Sakado est prévu sur trois niveaux, essentiellement en bois, et en intégration avec son environnement. Son propriétaire assure qu'il ne sera pas visible depuis la place principale des Cerniers. En cours d'élaboration, le projet n'est pas encore définitif. Ce que l'on sait, c'est qu'il comprendra 30 petites chambres et une salle de réunion. A voir encore si la salle de bain sera privée ou à l'étage comme cela se fait dans les auberges de jeunesse nouvelle génération, c'est à-dire plus proche d'une ambiance SPA.

Comme pour les Whitepods, les produits servis au restaurant auront la saveur du terroir valaisan. «Nous ne travaillons qu'avec des entreprises locales», se réjouit Emilien Sommier, directeur général. Les produits cosmétiques sont créés au Bouveret, les meubles viennent de Monthey, la chasse de la Haute-Cime et bien entendu les vins sont valaisans, excepté pour une spécialité vaudoise qui a obtenu le «Roockie» 2016 du Gault & Millau.»

Date:02.11.2017
Parution: 875

Durable, abordable, local

Le monde de l'immobilier se diversifie. Le nouveau concept «Durable, abordable et local» (DAL) se conjugue ici et là dans des projets innovants et réjouissants pour les petits budgets et les personnes concernées par l'environnement et l'économie locale. Des architectes, des promoteurs et même des hommes d'affaires se lancent dans ce nouveau marché parallèle mais certainement pas concurrentiel. Pourquoi? La clientèle n'est tout simplement pas la même et il en faut pour tous les goûts et surtout toutes les bourses. Un couple ou une famille qui achètent un appartement dans une coopérative d'habitation ou une maison individuelle conçus pour répondre aux critères du DAL ne peuvent pas ou ne voudraient pas investir dans une PPE de luxe standardisée.

Un concept qui voit l'avenir en vert et contre toute idée reçue. Non, construire avec des matériaux écologiques locaux et des entreprises de la région ne revient pas plus cher. En termes d'énergie grise, la réduction de CO2 est énorme. En termes de consommation, les frais de chauffage et d'électricité fondent comme neige sous un soleil photovoltaïque.

Trois nouvelles suites pour l'hiver

A quelques mètres du futur hôtel, le Whitepod Eco-Luxury Resort continue d'innover en proposant, en complément des 15 pods existants, trois nouvelles suites dès le 15 décembre. Ces suites atypiques de 69 m2 contre 44 m2 pour les autres types de pods, mettent en scène trois univers: 007 et son lit «Bond Girl», la «Forest Pod Suite» avec son hamac dans une forêt de bouleaux (photo Nicoucar et Steininger Architectes, Genève) et un lit en forme de nid douillet, et la «Swiss Pod Suite» où l'on dort dans une «étable». Dans ce complexe hôtelier insolite et haut de gamme, tout est pensé pour cocoler les hôtes: le domaine comprend ses propres remontées mécaniques et une offre sportive et culturelle sur mesure. L'esprit écologique demeure avec une consommation d'énergie de 30% inférieure à un bâtiment classique, des cheminées à foyers fermés pour ralentir la flambée des pellets, des économiseurs d'eau et un approvisionnement en produits exclusivement locaux pour le restaurant.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio