Télécharger
l’édition n°876
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

45 ans de tergiversations

Belmont Le plan partiel d'affectation Rue des Corbaz a été accepté. Débuté en 1972, l'aménagement de cette parcelle située au centre de Belmont aura mis du temps à faire son chemin.

Le taux d'impôt ne change pas pour 2018 et la Municipalité s'est déclarée être d'une extrême vigilance sur les investissements. DR

Nina Brissot

Un arrêté fédéral ordonnait en 1972 une mise à l'enquête du plan des zones protégées. Belmont s'y est immédiatement attelé. Il faudra cependant 12 ans et d'âpres négociations pour faire entrer en force en 1984, le plan général d'affectation (PGA) aujourd'hui encore en vigueur. Deux parcelles sont en cause, «le Coin d'En Haut» et «Rue des Corbaz». Cependant une opposition au projet de classement de ces deux parcelles en zone villas va occuper les débats tout comme les services communaux et de l'état ainsi que les propriétaires. Ce petit jeu du hâte-toi lentement donnera encore 25 ans de lest à tout projet sur ces terrains jusqu'à ce que les choses se décantent pour «Le Coin d'En Haut», où la densité zone villa sera refusée et l'implantation de bâtiment se fera en 2008. Il ne reste plus que la 2e parcelle, «Rue des Corbaz», restée en discussion depuis 2006. Un dossier est prêt en 2010 mais il lui manque des éléments relatifs à la faune. De nouveaux dossiers seront envoyés aux services de l'Etat en 2012 et en 2013. La réponse positive arrive quasi simultanément avec la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire mise en place le 1er mai 2014. Propriétaires et Commune décident d'aller de l'avant et de continuer le projet qui a été mis à l'enquête en février et mars de cette année. Aucune opposition n'étant parvenue aux services, la Municipalité a pu présenter au Conseil un préavis le 2 novembre. Il a été accepté à une large majorité avec seulement 4 abstentions. Etant intégrée au périmètre du Palm (projet agglomération Lausanne Morges), cette parcelle devra répondre à une certaine densité qui exclut la zone villas. Tout vient à point à qui sait attendre, dit le proverbe.

Date:09.11.2017
Parution: 876

Taux fiscal inchangé

69.5 points d'impôts, le taux est élevé si on le compare aux communes environnantes (67.5 moyenne du district) et même au canton. Cependant, les comptes 2016 s'étant soldés par un déficit de 370'000 frs tandis que les prévisions pour 2017 sont également à moins 87'000 frs, la Municipalité a jugé prudent de reconduire ce taux pour un an encore. Le temps de terminer différentes analyses prospectives pour les budgets de 2019 et les suivants afin de déterminer s'ils pourront être maintenus ou devront encore prendre l'ascenseur. La Municipalité s'est déclarée être d'une extrême vigilance sur les investissements à venir et n'accepter de financer que des travaux strictement indispensables tout au long de la législature.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio