Télécharger
l’édition n°878
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Où sont les femmes drôles ?

Vevey Le théâtre de la Grenette propose une fois par mois des soirées Jokers, confrontant quatre humoristes romands différents à chaque rendez-vous. Prochain épisode le 12 décembre. Jonas Schneiter, Charles Nouveau, Thomas Wiesel ou Marina Rollman en font partie. Yoann Provenzano et Blaise Bersinger lâchent quelques confidences sur ces petits spectacles d'humour, où il manque encore trop de femmes.

Yoann Provenzano et Blaise Bersinger  (de g. à dr.) jouent tous les deux leur spectacle respectif en plus de partager parfois la scène du Grand Match. L. Rossier

Valérie Blom

Qui de Blaise Bersinger, Thomas Wiesel, Charles Nouveau, Marina Rollman, Yacine Nemra ou encore Yoann Provenzano est le plus drôle? Pour mettre en compétition les humoristes romands (dont la liste précitée est incomplète), Sébastien Corthésy a décidé de mettre sur pied au théâtre de Poche de la Grenette à Vevey des soirées de grand match entre ces manipulateurs du gag. «Au final, bien souvent nous ne comptons pas les points», déclare le producteur de ces soirées. La prochaine se tiendra le 12 décembre.

Une fois par mois, quatre membres de cette équipe de «Jokers» (du nom de ces spectacles) se retrouvent sur la scène veveysanne. Présents sur d'autres planchers de théâtres romands ou dans des émissions de radio ou de tv, les comédiens ne craignent toutefois pas de lasser. «L'inquiétude est légitime; nous œuvrons dans l'art et donc les gens ont forcément un avis sur notre travail. Personnellement toutefois je ne pense pas être suffisamment connu pour avoir ce problème, confie Blaise Bersinger, humoriste et chroniqueur pour Couleur3. Nous sommes comme un bon plat de lasagnes, qu'on peut adorer mais s'en dégoûter si on en mange trop souvent. Il faut garder un bon équilibre.»

La punchline est une arme

Lui-même tourne avec son spectacle, «Peintures sur chevaux 2», et espère conquérir le public au-delà de Lausanne ou Vevey où il a déjà joué. Yoann Provenzano, quant à lui, arrive au terme de sa tournée. «Je suis en pleine écriture et structuration du suivant», confie l'humoriste veveysan. Les soirées Jokers ne servent toutefois pas forcément à tester des futures vannes. «Nous sommes plutôt dans une situation d'impro où il faut sortir de sa zone de confort, note-t-il. Par contre, c'est le bon endroit pour sortir sa punchline!»

Une quinzaine d'artistes prend part à ce concept, mais très peu de comédiennes. «Nous aimerions des filles! clame Yoann Provenzano. Il y en a trop peu, que ce soit dans le théâtre, l'improvisation ou l'humour. Nous lançons un appel: n'hésitez pas à venir nous rejoindre!» Blaise Bersinger est tout à fait d'accord: «J'encourage tout le monde à tenter l'aventure. Ce milieu est beaucoup trop masculin, explique-t-il. C'est un problème de société, il est plus difficile d'accepter une femme rigolote. Un homme on se dit, tiens il est marrant. Une dame, on songe, elle est de sexe féminin, et elle est drôle. Il y a une marche supplémentaire...»

Date:23.11.2017
Parution: 878

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio