Télécharger
l’édition n°879
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les horaires de la discorde

Epalinges L'extension des heures d'ouverture de Migros rebondit au Conseil communal. La gauche s'inquiète pour les petits commerces du centre commercial.

«La facilité d'achat pour les clients et la vie privée des employés: nous devrons faire la pesée de ces deux intérêts». Maurice Mischler, syndic

Léandre Duggan

Douze heures par jour, c'est le temps d'ouverture, en semaine, de la Migros d'Epalinges depuis lundi 20 novembre. Si la nouvelle peut réjouir ceux qui travaillent tard, elle a le don d'en énerver d'autres. C'est le cas d'Unia Vaud, qui le jour même du changement, manifestait devant l'enseigne. Le lendemain, c'est au tour du PS d'Epalinges de se saisir de l'affaire lors du Conseil communal.

Migros dans la légalité

Par la voix de Brigitte Crottaz, le groupe dépose un postulat demandant à la Municipalité de modifier le règlement communal sur les horaires d'ouverture des commerces. «Nous souhaitons limiter les ouvertures en semaine à 19 heures, et prévoir une ouverture prolongée d'une heure le vendredi, ce qui est la situation qui a prévalu à ce jour», explique la postulante à la tribune. Car le règlement communal autorise en effet les fermetures à 20 heures, du lundi au vendredi. La démarche du géant orange, sur le plan légal, est totalement correcte.

Une compétence communale

Pour le groupe socialiste, ces nouveaux horaires engendreront plusieurs problèmes. Notamment pour les petits commerces, à l'intérieur du centre ou sur le reste de la commune, car «ils n'ont pas les mêmes ressources de personnel, explique Brigitte Crottaz, et pourtant ils devront assurer les mêmes amplitudes d'ouverture que le supermarché».

C'est la Municipalité qui a les compétences réglementaires de la police des magasins. Maurice Mischler, le syndic d'Épalinges, affirme vouloir en discuter, à travers l'acceptation, ou non, de ce postulat. Il relève la complexité de l'objet entre «la facilité d'achat pour les clients et la vie privée des employés: nous devrons faire la pesée de ces deux intérêts». Dans tout le canton, ces nouveaux horaires risquent encore de faire parler prochainement.

Date:30.11.2017
Parution: 879

Plan de quartieret budget 2018

Ce même jour, le Conseil communal a adopté le plan de quartier «Les Planches – Montblesson», quartier d'habitat multifamilial comprenant 150 logements, un commerce de proximité, des bureaux et un local communautaire, moyennant quelques modifications du règlement, à une large majorité. À travers ce même objet, le législatif palinzard approuve les réponses de la Municipalité formulée à l'encontre des oppositions.

Le budget passe aussi la rampe du vote. Il affiche pour l'année 2018 un déficit de 15'600 frs.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio