Télécharger
l’édition n°880
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le stationnement n'en finit pas de diviser

Pully Faut-il oui ou non permettre des places de parc en sous-sol dans le futur quartier piétonnier Clergère Sud ? Vif débat.

Les multiples projets lancés à Pully, à l'image de Clergère sud, contribueront à en faire une ville plus conviviale et plus animée, selon les autorités.DR

Nina Brissot

A la base prévu sans voitures, le plan de quartier Clergère Sud et son règlement ont été votés par le Conseil en mai 2016. Il était cependant assorti d'un amendement, accepté alors par une majorité, permettant aux propriétaires qui le souhaitaient de créer des emplacements en sous-sol. Mais le Canton a jugé l'amendement susceptible de toucher des intérêts pouvant être protégés. Afin de rendre les choses plus claires, la Direction de l'urbanisme et de l'environnement a proposé une modification sur le caractère non obligatoire d'une décision des propriétaires. Elle est ainsi proposée lors de l'enquête publique complémentaire: «Des emplacements de stationnement pour véhicules automobiles ne sont pas obligatoires, mais peuvent être aménagés en sous-sol». Des oppositions ont suivi.

Centre-ville piétonnier

Il s'agissait au Conseil communal du 22 novembre de lever les oppositions portant essentiellement sur la notion d'un quartier sans voitures. «Nous nous opposons de façon irréductible», précise l'une des oppositions. L'ATE (Association Transports et Environnement) s'appuie sur la situation de ce quartier, à 50 m de la gare et des futurs bus à haut niveau de service. Une troisième réfutation plaide pour un centre-ville vert et piétonnier. Dans la salle, une élue s'écrie: «C'était une décision de l'ancien Conseil. Notre formation actuelle n'en veut pas.» A quoi le syndic Gil Reichen réplique: «Si nous devions revoter toutes les décisions prises par les Conseils précédents, nous aurions du travail». Mais au vote, l'actuel Conseil suit la ligne du précédent. Une après l'autre, les oppositions sont levées. La modification de l'article permettant, sans que ce soit une obligation, de créer des stationnements en sous-sol est acceptée par une large majorité avec toutefois 7 non et 8 abstentions.

Date:07.12.2017
Parution: 880

1,6 million de crédits complémentaires votés

Après une première série de 261'500 frs, de nouveaux crédits complémentaires de 801'000 frs sont demandés. Par ailleurs, le Conseil a accepté un crédit complémentaire de 890'000 frs pour des aménagements routiers, le renouvellement de conduites industrielles et de collecteurs d'évacuation des eaux dans les quartiers Villardin, Chamblandes, Osches.

Oui à une structure parascolaire de 48 places

Le Conseil a aussi voté un crédit de 480'000 frs pour l'aménagement du bâtiment de l'Avenue du Prieuré 4A en une structure polyvalente parascolaire de type réfectoire de 48 places. Espace qui pourra accueillir de plain-pied les élèves primaires de 8P pour le midi et d'autres usagers le reste de la journée. Tout allait bien dans le meilleur des mondes mais des élus ont émis l'idée qu'il faudrait un ascenseur vers le sous-sol pour d'éventuels enfants handicapés. Or le bâtiment ne s'y prête pas et le plus clair des activités sont prévues au rez, le sous-sol étant réservé à une cuisine et quelques sièges de repos ou jeux pour les enfants. Une argumentation en forme de bras de fer a suivi, parlant de discrimination contre des personnes handicapées, que la présidente, Lena Lio, a interrompu en passant au vote. Oui à la majorité avec 5 non et 3 abstentions..

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio