Télécharger
l’édition n°880
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Frein au collège de Carrouge

Savigny Les élus refusent la hausse du plafond d'endettement de l'Association scolaire du Jorat. Une décision qui pourrait avoir un impact sur la construction de l'école de Carrouge.

C'est à bulletins secrets que 51 conseillers communaux, sur les 54 présents ce 4 décembre à Savigny, ont refusé la hausse du plafond d'endettement de l'Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) de 40 à 65 mios. Il s'agissait du quatrième Conseil communal à s'exprimer sur ce préavis, sur les 10 communes membres de l'ASIJ (Jorat-Mézières, Servion, Syens, Forel, Vucherens, Ropraz, Corcelles-le-Jorat, Montpreveyres et Vulliens). A l'heure de la mise sous pli, Syens, Ropraz et Corcelles-le-Jorat ont quant à elles accepté l'augmentation, comme la modification des statuts de l'organisation (aussi refusée à Savigny).

Rupture nord-sud?

Pour rappel, dans le cadre du regroupement scolaire et de l'accueil de jour, l'ASIJ a décidé d'agrandir le collège du Raffort à Mézières, de construire un collège à Servion et un autre à Carrouge, pour un total d'environ 56,8 mios de frs. Pour ce faire, l'ASIJ souhaite augmenter son plafond d'endettement de 40 à 65 mios, mais cette hausse doit être acceptée par au moins huit des dix communes concernées. Dans le cas contraire, le collège de Carrouge, devisé à 36 mios, pourrait ne pas voir le jour. «Du moins, pas sous cette forme», réagit le municipal et membre du comité directeur de l'ASIJ Louis Pipoz. Le projet table sur 22 classes et une salle de gym triple. En tant que commune du sud de la région du Jorat, Savigny se sent mal considérée par l'ASIJ. Sa voisine directe, Forel, se prononcera le 15 décembre. Un refus de sa part marquerait une rupture nord-sud. A Savigny, les élus ont suvi la commission ad hoc, qui conseillait de s'opposer à la hausse. «Le nombre d'enfants et celui des habitants est en baisse, mais nos factures augmentent!», clame la PLR Moira Simanis. Les membres du législatif délégués auprès du Conseil intercommunal de l'ASIJ se sont montrés agacés. «J'ai demandé à plusieurs reprises des informations sur le futur collège de Carrouge (Le Régional 871), précise le PLR Alexandre Monod. Aujourd'hui, il nous manque une étude de base qui permettrait de dire si on est dans le tir ou non.» vb

Date:07.12.2017
Parution: 880

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio