Télécharger
l’édition n°880
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des bénévoles mettent la main à la paille

Monthey Le chantier participatif pour la construction de la maison en paille de Pousse Nature a débuté. Près de 30 personnes prennent part à ce projet écologique hors du commun.

Laurence Von Moos (assise au centre) peut compter sur la participation de nombreux volontaires.

Textes et photo: Valérie Passello

Très excitée, un peu débordée, Laurence Von Moos court à gauche et à droite dans une énorme halle industrielle d'Aigle, où des modules de bois sont disposés au sol. À ses côtés depuis le 27 novembre, des bénévoles s'emploient à remplir ces structures avec de la paille d'orge Bio. Malgré la poussière, une bonne odeur boisée flotte dans l'air. La prochaine étape consistera à enduire les éléments d'une préparation à base de terre, de sable, d'argile et d'eau.

«Si tout avance comme prévu, un camion-grue viendra le 8 janvier pour emporter les modules jusqu'à Monthey», annonce la jardinière spécialisée dans le Bio, la biodynamie et la permaculture. Dans son jardin, les pièces seront assemblées pour devenir une vraie bâtisse de deux étages, qui abritera les activités de son entreprise Pousse Nature et lui servira de logement.

Le fruit de la solidarité

Laurence Von Moos voit sont rêve se réaliser grâce à une belle mobilisation. Elle a récolté près de 25'000 frs lors d'une campagne de financement participatif (voir Le Régional 864) et une trentaine de volontaires se sont inscrits pour la 1ère phase du chantier. Le collectif d'architecture participative et écologique (CarPe) encadre tout ce petit monde. Marco, l'un de ses membres, décrit: «Nous sommes spécialisés dans les constructions utilisant des matériaux locaux, peu consommateurs en énergie. Nous dispensons aussi des formations. Sur un chantier comme celui-ci, notre mission est de faire en sorte que chacun trouve sa place, sans discrimination, dans un climat ouvert et respectueux».

Letitia, du bureau Schaer/Saudan architectes, remarque: «C'est une chance que Laurence Von Moos se soit tournée vers nous. L'aspect écologique et le côté participatif en font un chantier très original et un défi intéressant». Lorsque les parois seront montées, les murs extérieurs seront crépis à la chaux naturelle, ce qui les protégera des intempéries. «Ce sera une maison respirante. La paille est un excellent isolant, mais elle ne retient pas la chaleur. C'est pourquoi nous avons opté pour des chapes apparentes, afin de jouer ce rôle», ajoute Letitia. Très peu énergivore, la future maison de Pousse Nature dégage par contre déjà une belle énergie solidaire.

Date:07.12.2017
Parution: 880

Les jeunes du SEMO s'y mettent

Sept jeunes du SEMO (Semestre de Motivation) de Monthey et leurs maîtres socioprofessionnels prennent part au chantier, dans le cadre de leur atelier technique. Diana, qui vient d'intégrer le programme du SEMO, ne cache pas son intérêt pour cette activité: «Je n'avais jamais entendu parler de ce genre de construction, c'est très intéressant. En plus, nous apprenons des tas de choses et nous voyons progresser le chantier d'heure en heure», sourit-elle. Cette participation permet aussi d'être au contact de professionnels, une opportunité qui peut être utile pour des jeunes en quête d'orientation. Depuis le 4 décembre, les résidents du CAAD (Centre d'accueil pour les adultes en difficulté) sont également de la partie.