Télécharger
l’édition n°881
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Otons les mauvaises herbes de nos aïeux

Oron Le cimetière fait peau neuve pour 50'000 frs. Les monuments les plus anciens seront retirés afin de favoriser l'entretien du terrain. 136 tombes sont visées, datant de 1965 à 1987, sur une surface de 480 m2.

Plusieurs tombes d'Oron-la-Ville sont envahies par la végétation.DR

La nature flirte avec les pierres tombales au cimetière d'Oron-la-Ville. Sur les plus anciennes sépultures, dont l'entretien s'est estompé au fil des générations, la flore s'épanouit à sa guise et en a fait un terrain de jeux. «La voirie n'arrive plus à suivre, annonce le Municipal Daniel Sonnay. Avec dix cimetières implantés sur le territoire oronais, le travail est colossal.» Ce qui ne passe pas inaperçu aux yeux de la population qui s'interroge. A la suite de nombreuses remarques concernant l'état du lieu, la Municipalité souhaite procéder à une désaffectation partielle du cimetière ainsi qu'un remplacement de la haie qui l'entoure. Un projet accepté par le législatif, ce 4 décembre, pour un montant de 50'000 frs.

Les familles seront consultées

136 tombes sont visées, datant de 1965 à 1987, sur une surface de 480 m2. «Le but n'est pas de faire de la place mais de conserver un esthétisme général, insiste Daniel Sonnay. Seuls les monuments seront retirés et remplacés par une couche de gazon. Le reste sera laissé aux bienfaits de la nature.» Si le conseil a donné son aval, les formalités administratives à remplir restent encore nombreuses. «Le règlement des sépultures est vaste, admet l'exécutif. Les familles concernées seront consultées et entendues avant que toute manœuvre soit entreprise.» ob

Date:14.12.2017
Parution: 881

Déficit au budget, mais bon autofinancement

Le budget 2018 d'Oron présente un déficit de 727'000 frs, pour un total de 23,9 millions de charges. La marge d'autofinancement reste positive pour un montant de 1,5 million. «Le budget s'inscrit dans la lignée des années précédentes, analyse le syndic Philippe Modoux. Aucun gros investissement n'est prévu pour l'année à venir. Nous sommes restés prudents en minimisant les recettes et en maximisant les dépenses.» Les chiffres ont été accueillis sans débat et à l'unanimité par le Conseil communal.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio