Télécharger
l’édition n°881
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Stop au bétonnage au nord de Vevey

Urbanisme Le quartier de Plan-Dessus, au nord-ouest de la Ville, est soumis à enquête publique depuis le 2 décembre pour qu'il devienne une zone réservée durant une année et demie, le temps de revoir le plan directeur communal de la Ville. Aucune nouvelle construction ne verra le jour d'ici-là dans ce secteur.

Le quartier nord-ouest de Vevey (en rouge) ne permettra plus de nouvelles constructions durant une année et demie.DR

Sandra Giampetruzzi

La pression immobilière est grandissante, surtout au nord-ouest de la ligne de chemin de fer de Vevey, dans le quartier de Plan-Dessus où plusieurs projets immobiliers sont en attente. «Le quartier de Plan-Dessus a explosé en termes de projets urbanistiques, explique Jérôme Christen, municipal de l'urbanisme, et il présente encore des possibilités de développement. Entre les années 2007 et 2017, il a enregistré 713 logements supplémentaires alors que pour la Vieille-Ville et Charmontey, on en a enregistré une centaine. La Municipalité estime que la densification doit être maîtrisée et non pas augmenter à tout prix le nombre d'habitants».

Zone réservée

C'est dans cette optique que les autorités ont décidé de créer une zone réservée dans ce quartier interdisant toute nouvelle construction, le temps de revoir le Plan directeur communal (PDCom) datant de 1997. Ce dernier devrait entrer en vigueur au printemps 2019 après approbation du canton. Les autorités l'avaient déjà annoncé au Conseil communal de septembre et depuis le 2 décembre cette mesure est soumise à l'enquête publique. «La Municipalité est soucieuse de coordonner son développement de manière globale afin d'aboutir à des réalisations urbanistiques en phase avec les attentes des citoyens veveysans, souligne le municipal de l'urbanisme. C'est pourquoi elle s'est engagée à réviser son PDCom et son Plan général d'affectation (PGA). En attendant la révision de ces deux documents de référence, nous mettons en œuvre une mesure compensatoire appelée zone réservée afin qu'aucun développement ne rentre en contradiction avec le contenu de la nouvelle règlementation en cours d'élaboration». Mais il ne s'agit pas pour autant de figer la ville jusqu'à l'adoption de ces documents. «D'ici au printemps 2019, nous allons accompagner les promoteurs dans le développement de leurs projets pour qu'ils soient conformes au PDCom», rassure le municipal.

En attente, mais pas figés

Certains projets sont donc mis en attente, dont celui des Retraites Populaires, 76 logements à la rue des Marronniers. «Pour les deux projets Nestlé (réd: projet d'appartements), c'est différent, précise Jérôme Christen. Ce sont les Plans partiels d'affectation qui ont été suspendus car pas entièrement conformes au PGA actuel. Pour le projet sur la parcelle du restaurant de l'Avenir, le promoteur nous a confirmé ne pas être pressé.» D'autres projets pourront par contre aller de l'avant, comme ceux concernant la création d'attiques ou de surfaces de logements dans le volume des combles. Et les constructions publiques ne sont pas concernées par ce moratoire.

Date:14.12.2017
Parution: 881

La population impliquée

Une séance d'information publique est organisée le lundi 18 décembre à 18h30 à la salle du Conseil communal, rue du Conseil 8, pour présenter le projet. Par ailleurs, des ateliers participatifs autour des espaces ouverts du quartier de Plan-Dessus ont eu lieu le 29 novembre, réunissant quelque 60 personnes. Cette démarche s'inscrit dans les réflexions menées sur le concept urbain du quartier, et par extension, la révision du PGA.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio