Télécharger
l’édition n°881
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Que vaut une vie ?

Johnny Halliday, Bernard Tapie, Michael Douglas, grands bruleurs de chandelles par les deux bouts se battent ou se sont battus pour leur survie tandis que le crabe se moque de leurs sentiments. Au Mexique, on dénombre jusqu'à 2'200 morts violentes par mois. Aux Etats-Unis, on tire dans le tas, à l'Université, dans la rue, dans les églises comme s'il y avait des troupeaux à abattre (30'000 morts par armes par an). Certes on s'émeut plus pour nos idoles malades que pour les victimes de tireurs fous. C'est normal, on les connait, on les aime. Tandis que les autres ne sont que des faits divers. Pour les tueurs, la vie des autres n'a aucune valeur. Pour le cancer non plus. Et puis il y a tous ces djihadistes qui se font exploser en tentant d'entrainer avec eux un nombre maximal de victimes. On les hait car ils sèment la mort sans distinction de bien ou de mal. Ils font la guerre sans distinguer les civils des ennemis réels ou désignés. Ils partent en braves soldats. Leur propre vie n'a aucun prix. Ils tuent. On les a dressés pour ça. Et ceux qui, se sentant victimes d'une injustice, même s'ils ont ou ont été bourreaux, se suicident spectaculairement en plein tribunal. Ou chez eux. Ou devant leurs enfants. Que vaut une vie?

Pour le mesurer, peut-être faudrait-il imposer aux assassins un stage aux urgences? Une assistance aux ambulanciers, un sauvetage en montagne, des journées en soins palliatifs ou en centre de réanimation et les années de prison dans des maisons de réhabilitation pour infirmes. Evidemment, l'aide éventuelle serait négligeable, mais si ces stages pouvaient faire germer un semblant de respect pour la vie des autres. Comme Brassens dans «la mauvaise réputation» il faut ajouter «sauf les pendus» bien entendu

Nina Brissot

Date:14.12.2017
Parution: 881

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio