Télécharger
l’édition n°883
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Jeunes et autorités collaborent pour le skate parc

La Tour-de-Peilz Elaboré main dans la main avec les jeunes adeptes de glisse, «l'urban skate» sera astucieusement intégré dans la cour du collège des Marronniers. Ce lieu remplaçant le projet du Jardin Roussy permettra un usage mixte: s'assoir ou surfer sur des structures en béton mobiles. Le terrain de basket sera rénové au passage. Investissement: 286'000 frs.

Exit le projet de «skate plaza» du jardin Roussy, bonjour «urban skate». Pas découragés par la levée de boucliers contre leur première tentative d'implanter un skate parc au bord du lac – 40 oppositions, pétition de 2'000 signatures, mais aussi 1'280 lettres de soutien – les adeptes de glisse urbaine ont remis l'ouvrage sur le métier. Début 2017, ils fondent l'association La Méclette et déposent dans la foulée une proposition pour réaménager la cour de récréation du collège des Marronniers. «Nous n'avons quasiment rien eu à changer pour intégrer le projet dans le préavis, se réjouit le syndic Alain Grangier. C'est très agréable de travailler avec La Méclette et nous sommes confiants qu'elle recevra un bon accueil de la population.»

Bancs mobiles

Accessible hors des horaires scolaires, ce parc a été pensé multimodal: les structures en béton utilisées par les skateurs font également office de bancs et pourront être déplacés facilement si nécessaire. D'une pierre deux coups, les autorités profitent de ces aménagements pour moderniser les installations dédiées au basket afin de les remettre aux normes. Le coût total du projet est de 286'000 frs et les travaux pourraient débuter au printemps prochain. ae

Date:11.01.2018
Parution: 883

Chère, la vie de Château...

La rénovation du Château entre elle aussi dans sa phase concrète, avec un premier crédit d'étude demandé:

• Crédit d'étude demandé: 1,55 million de frs

• Coût total des travaux: 10 millions de frs

• La découverte: Un donjon primitif qui attesterait de la présence d'une construction dès le VIIIe siècle. Soit 400 ans avant la construction du château actuel (XIIIe siècle).

• Le projet: Rénovation et aménagement du corps de logis et de la maison du jardinier vétustes et mal agencés et mise en valeur des vestiges archéologiques découverts.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio