Télécharger
l’édition n°884
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La justice vaut bien une farce

Vevey La Farce de maître Pathelin sera jouée sur la scène de l'Oriental les 27 et 28 janvier. Par son intrigue, intemporelle, mais surtout son thème, la corruption de la justice, et sa portée politique, cette pièce aux origines médiévales parle aux enfants comme aux adultes.

Les tissus chamarrés utilisés pour la pièce offrent beaucoup de vie à la scénographie. Philippe Pache

Valérie Blom

«Béééé! Bééé! Bééé!» Bêlant comme un mouton, le berger Thibault l'Agnelet parvient à s'innocenter lors de son procès pour vol de moutons, suivant ainsi le conseil de son avocat, Maître Pathelin. Mais lorsque ce dernier veut se faire payer, l'Agnelet continue d'imiter l'animal et berne celui qui croyait être le roi de la facétie. La Farce de maître Pathelin, l'un des plus anciens chefs d'œuvre, datant du Moyen-Âge, continue d'inspirer le théâtre contemporain.

Une œuvre qui a traversé les âges...

«Il s'agit de l'ancêtre de nombreuses comédies, relève Simone Audemars, la metteure en scène. Voltaire, Molière ou Marivaux s'en sont inspirés, de même que Brecht.» L'aspect emblématique de la pièce, comme son histoire immorale – puisqu'il n'y a ni bon ni méchant – a séduit Simone Audemars. José Pliya s'est chargé d'adapter le texte, en le transposant en Afrique de l'Ouest. Le résultat est celui d'un spectacle visible dès 7 ans. «Les enfants l'apprécient puisqu'il est drôle et bigarré, commente-t-elle. Les adultes l'abordent sous un autre niveau de lecture.»

Bien que vieille de plusieurs siècles, l'intemporalité de la Farce de maître Pathelin est issue de son message. La comédie aborde le problème de la corruption de la justice. «Une idée que l'on peut transposer à son échelle, précise la metteure en scène. Lorsqu'on trompe son monde en se renseignant en magasin avant de commander sur internet. Chacun peut y découvrir son propre miroir.» Une partie des comédiens étant Africains, le thème les touchait tout particulièrement, de nombreux gouvernements y étant corrompus. «La justice devrait reposer sur des principes solides et éthiques, mais ce n'est pas toujours le cas malheureusement.»

...et qui sera jouée jusqu'au Bénin

Mêlant des comédiens de ce continent et du sud de la Méditerranée, la Farce de maître Pathelin n'a pas cherché à défendre une culture plutôt qu'une autre. «Il s'agit d'un théâtre de praticiens et pas d'Européens ou d'Africains», souligne Simone Audemars. Pour éviter de tomber dans certaines images de mauvais goût, José Pliya a assuré lui-même la distribution. «Nous sommes de toute manière au-delà d'une lecture colonialiste et bienpensante. Nous ne nous désignons pas par la couleur de peau mais par ce que nous sommes.» L'Afrique a été utilisée surtout pour la scénographie, avec des tissus bariolés qui habillent les acteurs comme le décor. Des couleurs, de l'humour, une histoire qui plaît aux enfants comme aux adultes, Simone Audemars semble avoir trouvé une belle recette de succès. «Nous avons d'excellents retours des premières représentations.» Après l'Oriental, le spectacle s'en ira au Bénin en mars.

Date:18.01.2018
Parution: 884

Maman, dis-moi comment sont nées les étoiles

La Farce de maître Pathelin a d'abord été jouée sur les planches du Petit théâtre à Lausanne. Ce dernier présente ces jours L'impatiente ou la naissance des étoiles, un spectacle accessible dès 3 ans. Une petite fille ne veut pas dormir, sa maman accepte de lui raconter comment son nées les étoiles. Dans un monde magique, il y a une planète, deux lunes, mais pas d'astres scintillants. La trame explique comment une lune a explosé pour créer ces gouttes de lumières qui illuminent les nuits. La pièce est jouée jusqu'au 21 janvier. www.lepetittheatre.ch

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio