Télécharger
l’édition n°885
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Légendes du ballon rond : leur vie après le foot

Champéry Le 13 janvier, Christian Karembeu invitait ses «copains» à jouer au ballon devant un public en folie, au Palladium. De Pirès à Abidal, des champions du monde, d'Europe et surtout de véritables légendes du football des dernières décennies ont répondu présent à cette invitation d'un ami de longue date. Aujourd'hui retraités, à tout juste 40 ans, leur vie a beaucoup changé. Confidences.

Champion du monde 1998, Robert Pirès est aujourd'hui consultant sur la chaîne TV Bein Sports. N. Ebel

Jonathan Corbillon

Eric Abidal, Gaizka Mendieta ou encore Robert Pirès ont montré de beaux restes sur la pelouse synthétique du centre sportif de Champéry, à l'occasion du Karembeu Indoor Trophy. Quelques années après leur dernière rencontre officielle, les anciens joueurs du Barça, Valence ou encore Arsenal ne manquent pas une opportunité de se sentir footballeurs à nouveau, aux côtés de leurs anciens coéquipiers, ne serait-ce que pour quelques minutes. Le Régional les a rencontrés, à quelques minutes du coup d'envoi.

Mendieta: le véritable globe-trotter

Si tous les trois ont quitté le rectangle vert depuis plusieurs années déjà, leur forme et leur technique sont toujours enviables. Et pourtant, leur vie a beaucoup changé depuis, comme l'explique l'espagnol Mendieta, ancien joueur du FC Valence: «Quand ta carrière touche à sa fin, tu commences à te poser des questions sur la suite. La vérité, c'est que tout va très vite et rien n'est prévisible. Aujourd'hui, je remarque que je me cherche encore un peu... Je suis à la fois ambassadeur de La Liga et responsable de restaurants sur Londres. Je suis même DJ durant mon temps libre, confie-t-il. Le foot m'a apporté énormément pendant une vingtaine d'années, mais ce n'est pas forcément ce qui va assurer ta seconde moitié de vie. Je suis actuellement une formation UEFA pour entrainer un jour, si l'envie me prend. C'est un objectif, mais je dois encore réfléchir à toutes les opportunités.»

Abidal: de la reconnaissance avant tout

Si un seul mot devait définir l'ancien défenseur des Bleus, Eric Abidal, ce serait sans aucun doute la lutte. Une lutte qui le caractérisait sur le terrain, mais surtout dans la vie. Après avoir combattu le cancer durant plusieurs années de sa carrière et avoir subi une greffe de foie en 2012, le Lyonnais a pu se retirer la tête haute avec un palmarès digne des plus grands joueurs de l'histoire: trois titres de champion de France, quatre d'Espagne et une fois en Grèce, entre autres distinctions collectives durant plus de 14 saisons en tant que professionnel. «J'aimerais rendre aujourd'hui au football, ce que ce sport m'a offert durant tellement d'années. Pour l'instant, je cherche encore à me former. Je travaille sur la création d'un centre de «Talent Development», pour les jeunes joueurs. J'aimerais également collaborer un jour avec un club, plutôt dans la formation, mais qui sait?»

Pirès: compétiteur avant tout

Robert Pirès, quant à lui, ne perd pas son sens de la gagne. Ancien joueur de Marseille, Arsenal ou encore Villareal (ESP), le champion du monde 98 est aujourd'hui ambassadeur du club londonien et consultant sur la chaîne TV Bein Sports. Mais il n'est pas sûr de vouloir retourner sous les feux des projecteurs: «Je pense qu'être entraineur est un beau métier, mais très compliqué et surtout, avec très peu de reconnaissance. Je veux profiter de la famille et d'avoir du temps libre; un jour peut-être, mais c'est toujours effrayant que de faire un retour manqué. Le foot m'a tout donné, mais il pourrait tout m'enlever aussi. On verra ce que l'avenir nous réserve!»

Date:25.01.2018
Parution: 885

Karembeu: une aubaine pour Champéry

Si le public a pu admirer avec nostalgie quelques anciennes gloires nationales et mondiales sur la pelouse d'un jour, du Palladium de Champéry, c'est essentiellement à l'ancien international français Christian Karembeu que la région le doit. Établi depuis une dizaine d'années dans sa station de cœur, le champion du monde a organisé la première édition d'un tournoi qui deviendra rapidement incontournable. Générosité, amitié et honnêteté le caractérisent; un champion au grand cœur!

Il suffit de demander à ses amis pour connaître l'individu: Christian est un homme exceptionnel. «C'est une véritable légende du football français et pour moi en tant que jeune joueur, c'était un honneur de pouvoir le saluer, se souvient Eric Abidal. Toujours avec autant de respect et aujourd'hui c'est devenu un ami. Il est loin de tout ici à Champéry, mais près de tout le mode! C'est un grand monsieur qui s'engage toujours à 100%.» Robert Pirès abonde: «On se connait depuis 96 et on a toujours gardé un super contact. Après, quand on connait l'homme, c'est toujours facile: c'est quelqu'un de très généreux, qui pense toujours aux autres... Quand il m'a demandé de venir, je ne savais pas où je venais, mais je n'ai pas hésité une seconde.»

Un pro au service des jeunes

Ancien joueur du FC Nantes, Sampdoria (ITA), Real Madrid ou Middlesbrough (ANG), le Français originaire de la Nouvelle-Calédonie veut inculquer des valeurs aux plus jeunes et ce tournoi en est la preuve. S'il n'a pas voulu poursuivre sur une carrière d'entraineur, Karembeu est toujours investi dans le monde du sport. «Le football fait toujours rêver, mais il faut éduquer nos jeunes aux bonnes valeurs», confiait-il au terme du premier Karembeu Indoor Trophy.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio