Télécharger
l’édition n°888
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Stratégie payante pour Cardis Sotheby’s

Immobilier En augmentant le nombre de ses courtiers et en optant pour un modèle concentré sur les ventes exclusivement, Cardis Sotheby’s International Realty semble avoir misé sur le bon cheval. Une année record en 2016 qui a cumulé 574 millions de ventes, suivie par un autre record de 600 millions en 2017. Une croissance qui ne devrait pas faiblir.

L’équipe de direction de Cardis Sotheby’s International Realty au grand complet entoure Philippe Cardis, CEO (5e depuis la gauche) DR

C’était un choix difficile à faire, en 2014, au moment du lancement de la société de courtage immobilier Cardis Sotheby’s International Realty. Se concentrer exclusivement sur la vente. Mais Philippe Cardis, CEO, et ses associés l’ont fait et ne regrettent rien. «Etre en permanence au cœur des transactions nous donne la vraie mesure des prix du marché», explique son associé Yves Cherpillod. Et dans ce domaine, la société de courtage est devenue une référence, raison pour laquelle promoteurs et entreprises générales de construction font appel à ses services pour fixer le prix juste auquel l’immeuble ou l’appartement se vendront.


Tendance vers le neuf

Lors de sa conférence annuelle, le 7 février à Lausanne, toute la direction de Cardis Sotheby’s International Realty a livré ses constatations sur le marché actuel. Les logements les plus recherchés, notamment pour un premier investissement, sont une PPE, en ville, et dont le coût se situera à peine au-dessus d’une location. En 2017, la société a piloté des promotions, commercialisant une trentaine de projets neufs et totalisant 150 transactions. Mais malgré ce qui se dit, l’envie de la maison pas trop loin de la ville reste un vieux rêve pour les Suisses. Les objets à la vente manquent et la demande est là. Mais les exigences de constructions qui ne cessent de changer et les requêtes de la clientèle font que la reprise d’une maison peut demander un gros investissement de mise aux normes. Raison pour laquelle le marché de la revente ne peut se faire au prix du neuf. Il faut ajouter que le marché a subi quelques flambées pas toujours justifiées et qu’il doit désormais retomber à des valeurs plus réelles.


Le luxe se porte bien

Il est passé par un réajustement à la baisse se situant entre 10 et 40 %. Mais les objets de luxe et haut de gamme reprennent des couleurs. Avec les baisses constatées, c’est surtout une clientèle suisse ou établie en Suisse de longue date qui achète dans ce secteur. Essentiellement des maisons à l’architecture typée, plutôt que des appartements et à des prix oscillants entre 4 et 9 millions, même si, en 2017, la plus grosse opération des courtiers s’est faite à 68 millions. 


Nouveaux services

Avec une augmentation de 40% de son personnel, Cardis Sotheby’s International Realty lance un «Team Privilège» pour le haut de gamme. Une équipe apte à travailler aussi bien le week-end que la semaine et permettant d’offrir aux clients fortunés un accompagnement complet, de la réception à l’aéroport, au rendez-vous chez le notaire. Par ailleurs, l’entreprise étoffe ses activités en proposant la vente d’objets de rendement, aussi bien résidentiels, administratifs, commerciaux ou hôtels. Enfin pour ce qui concerne l’immobilier de montagne, le choix a été de travailler avec des courtiers locaux. Côté développements, l’agence de Genève va déménager et doubler sa surface pour 10 collaborateurs. Lausanne double également ses effectifs. Les agences de Vevey et Montreux sont placées sous la direction d’Hugo Gamboa qui a de grandes ambitions sur le bas Valais.

Date:15.02.2018
Parution: 888

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio