Télécharger
l’édition n°889
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un nouveau toit pour les hommes des bois

Roche À l'étroit dans ses locaux actuels, le Groupement Forestier des Agittes veut se doter d'un centre forestier flambant neuf. L'ouvrage pourrait être construit avant l'hiver prochain.

La formation est l'une des missions du Groupement Forestier des Agittes. Ici, un cours de sauvetage réalisé en 2013.

Texte et photo: Valérie Passello

Réaliser, avec du bois de la région débité dans sa scierie de Corbeyrier, un bâtiment de 200 m2 au sol sur deux niveaux, tel est le projet du Groupement Forestier des Agittes (GFA). Son directeur, le garde forestier Laurent Fivaz explique: «Notre équipe compte à ce jour douze employés à plein temps. En outre, un apprenti nous rejoindra bientôt. Nous sommes cinq personnes à occuper les locaux administratifs actuels, qui commencent à être un peu serrés.» Les bureaux du GFA sont pour l'instant situés non loin de l'église rotzérane.

De plus, à la suite de la démolition du bâtiment que le GFA louait à l'Etat de Vaud, les forestiers-bûcherons n'ont plus de locaux chauffés ni de sanitaires lorsqu'ils travaillent en plaine. Comme le canton s'est dit prêt à lui accorder un droit distinct et permanent sur une parcelle sise en face du giratoire de la Route du Simplon, à la sortie de Roche en direction de Villeneuve, le projet de nouvelle construction est né. Le futur centre forestier est devisé à 1,24 mio et devrait être financé pour un tiers par des subventions cantonales et fédérales. Le GFA aura recours à l'emprunt pour les deux tiers restants.

Première étape à Yvorne

Le GFA est une association de droit public formée par les communes de Chessel, Corbeyrier, Noville, Rennaz, Roche et Yvorne, ainsi que l'Etat de Vaud et la Confédération. Ses buts sont, entre autres, l'entretien, l'exploitation et la gestion des forêts. Il réalise également des travaux de construction, produit du bois énergie sous forme de copeaux et de bûches et gère la scierie de Corbeyrier. La formation et la prévention font aussi partie de ses missions.

Afin de pouvoir mener à bien son projet construction, le GFA doit obtenir l'aval de tous ses partenaires. Le 15 février, le Conseil communal d'Yvorne a été le premier à valider une augmentation de son plafond de cautionnement en ce sens. Il n'y aura pas de conséquences financières directes pour les partenaires. Mais leur accord permettra au GFA de modifier ses statuts lors de son assemblée générale du 19 avril, de manière à relever son plafond d'endettement pour emprunter la somme nécessaire. Vice-président du GFA et municipal d'Yvorne, Alain Bassang espère: «Si tout avance comme prévu, le nouveau centre forestier pourrait être terminé au début de l'hiver prochain.»

Date:22.02.2018
Parution: 889

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio