Télécharger
l’édition n°890
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les écoliers gagnent une année avant les portakabins

Oron En attendant l'agrandissement du collège d'Oron-la-Ville, prévu pour 2021 et estimé à 35 mios de frs, certains écoliers devront peut-être se contenter de préfabriqué. Toutefois, à l'heure de l'élaboration des futurs enclassements, la rentrée 2018 pourrait échapper aux portakabins.

Le collège a déjà subi deux extensions, en 1992 et en 2001, marquées par les différences architecturales. DR

Valérie Blom

Avant de voir le collège d'Oron-la-Ville s'étendre une nouvelle fois, avec peut-être un style architectural encore différent, il faudra prendre son mal en patience. L'agrandissement est prévu pour la rentrée de 2021. Le Collège d'Oron-la-Ville a été érigé en 1908, avant d'être agrandi deux fois, en 1992 et en 2001. La croissance démographique ainsi que le regroupement scolaire souhaité par la Loi sur l'enseignement obligatoire astreignent la commune à étendre son école à nouveau.

En attendant, le surplus d'élèves devra loger dans des constructions en préfabriqué. «Selon les derniers calculs des enclassements, nous devrions y échapper pour la rentrée 2018», souligne néanmoins le syndic Philippe Modoux.

Du préfabriqué de luxe

A voir donc si quatre logements en préfabriqué seront tout de même mis à l'enquête au cas où, comme l'annonçait Le Messager du 9 février. L'investissement n'impliquera pas forcément un crédit, puisque les autorités ne savent pas encore si les bâtisses seraient louées ou achetées. A noter qu'il ne s'agit pas de portakabins standards, mais d'une structure aménagée pour l'accueil des élèves. «Ce sont les modules les plus rationnels qu'on puisse trouver, précise l'édile. Du provisoire, certes, mais avec une bonne isolation et un chauffage. Les écoliers y sont bien.» Selon le syndic, ce système devrait être mis en place pour deux ans environ et «pour pas plus d'une cinquantaine d'enfants.» En fonction de la location des appartements du projet des Retraites populaires (lire Le Régional 864), où 66 logements sont prévus.

Mystère sur le futur impôt

Concernant le collège, les 6'246 m2 prévus pour accueillir la nouvelle aile sont actuellement mis en zone d'utilité publique. Pas moins de 18 classes prolongeront la construction existante, avec des locaux annexes, un réfectoire, une bibliothèque et une salle de gymnastique triple. «Il y a la possibilité de faire une deuxième étape de six classes», signale Christian Bays, municipal des écoles. Le coût est évalué à hauteur de 35 millions de frs. Pour l'heure, la Municipalité ne sait pas si le financement devra passer par une augmentation du taux d'imposition ou non. «Il faudra déjà voir la situation de la commune en 2021 et le taux du marché financier», stipule Philippe Modoux.

Date:01.03.2018
Parution: 890

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio