Télécharger
l’édition n°891
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Qui n'a pas un Tenthorey chez soi ?

Lutry L'aquarelliste de Lavaux n'a pas exposé en 2017. Il se rattrape en posant ses toiles à la Villa Mégroz du 15 au 25 mars.

L'artiste a l'œil aiguisé. Ce panorama a baigné son enfance. DR

Nina Brissot

«Ah, Tenthorey, j'en ai même un dans ma cuisine! C'est pas la peine d'habiter dans cette région si on n'a pas un coin de son pays au mur.» Cette habitante de Lavaux n'est pas peu fière de montrer ses toiles en passant d'une pièce à l'autre, jusque dans la cuisine où effectivement elle a trouvé la place pour un paysage de neige. Il faut dire que dans l'œuvre de Tenthorey, le choix est vaste. On peut même se demander s'il existe encore un cep de vigne ou un frisson du lac que Michel Tenthorey n'aurait jeté pour l'éternité sur une toile, un carton ou un bout de papier. Il fait cela depuis l'âge de 14 ans et il en aura 70 cette année.

Tous les angles, toutes les saisons

C'est que l'artiste a l'œil aiguisé. Ce panorama a baigné son enfance. Né à St-Saphorin, il a passé ses plus belles années à arpenter les terrasses de Lavaux. Tout de suite, il les a dessinées. Il est ensuite passé à l'aquarelle. Oh, comme beaucoup d'autres, il n'a pas immédiatement vécu de son art. D'autant moins qu'en autodidacte, il n'a pas pu compter sur un réseau. Mais son talent s'est imposé par lui-même et dès 1976, alors qu'il n'a que 28 ans et un métier dans les mains, il plaque tout pour vivre sa passion. Aquarelles et pastels sont ses techniques de prédilection grâce à un rendu lumineux de ses paysages. Ce qu'il fait plaît. Il vend, expose, participe et gagne des concours, il se fait un nom. En quelques années, chacun a son Tenthorey chez soi. Lavaux sous tous les angles et à toutes les saisons. Puis, en 2011, le Saint-Saphorien trouve un atelier qui correspond mieux à sa production et il s'exile du côté d'Attalens, quittant le lac pour l'Anerie du régent, du nom de son atelier.

50 ans de nicotine

C'est là qu'en 2015, «154 km de goudron et 50 années de nicotine», comme il l'explique dans un livre intitulé «Ben oui, c'est comme ça, faut faire avec! Ben non, pas forcément!» vont lui montrer que les fabricants de cigarettes sont en train d'avoir sa peau. Il se bat. A la vie, à la mort. Un traitement de choc qui lui fait voir des éléphants volants et le transporte parfois hors de son corps. Des mois sans toucher au pinceau. Ni à rien d'ailleurs. Il s'est mis hors du temps et des hommes, hors du monde et de la fumée. Il en sortira. Affaibli et en colère, mais toujours prêt à revenir à ses paysages de Lavaux dont les toiles se font plus rares. Le temps ralentit. Pas d'exposition en 2017. Mais cette fois, ça y est. Il est de retour dans son Lavaux. Tenthorey expose à la Villa Mégroz.

Date:08.03.2018
Parution: 891

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio