Télécharger
l’édition n°893
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Bientôt agrandie, la STEP traitera les micropolluants

Oron Le projet d'agrandissement de la STEP La Verna, sise à Ecublens et qui dessert la Veveyse (FR), Oron et la Glâne, est au terme de sa mise à l'enquête. Bout touchant d'un dossier datant de 2013, les travaux, incluant le traitement des micropolluants, pourraient démarrer cette année encore. Un soulagement pour la région, puisque la station est au maximum de ses capacités. Une pollution de la Broye avait déjà été constatée.

Construite au début des années nonante pour traiter 16'000 équivalents-habitants, la STEP traitera 45'000 équivalents-habitants après les travaux, contre une moyenne actuelle de 22'000. LDD

Valérie Blom

Les habitants de la Veveyse (FR), Oron et la Glâne sont soulagés : l'agrandissement de la STEP d'Ecublens – desservant ces trois régions – a été mis à l'enquête et n'a pas rencontré d'opposition. Il pourra être mené à bien. Parvenant à la limite de ses capacités, la station d'épuration doit être étendue. D'autant que la rivière La Broye a déjà montré une baisse de la qualité des eaux en 2014 (voir Le Régional 830).

Pas d'arrêt durant le chantier

La bonne nouvelle, c'est que le cours d'eau ira mieux après les travaux puisque le comité du VOG (Veveyse, Oron, Glâne) a décidé d'installer le traitement des micropolluants. « C'est pour cette raison que le projet a pris encore davantage de retard, relève Christian Rouiller, président de l'association du VOG. Evidemment, nous aurions aimé pouvoir aller plus vite. Ma foi, il fallait résoudre les problèmes point par point. » Pour pouvoir s'agrandir, l'association de la STEP devait acquérir un terrain, et l'achat s'est retrouvé bloqué par la loi sur l'aménagement du territoire.

Désormais, Christian Rouiller espère que le canton délivrera le permis de construire d'ici à l'automne. « Le terme de la construction devrait être en 2021, même si 2020 serait idéal », précise-t-il. Durant le chantier, la STEP continuera de fonctionner. D'abord avec l'ancienne structure, puis avec la nouvelle. « Nous avons toujours souhaité garantir la bonne marche de la station. »

Situation urgente

Lors du vote de l'extension par le comité de l'association du VOG en 2013, le coût était estimé à 25 mios de frs. Il faudra désormais ajouter 3 mios de frs pour l'installation du traitement des micropolluants. Cette facture pourrait toutefois bénéficier d'une subvention de la Confédération.

Après les travaux, la STEP traitera 45'000 équivalents habitants (EH), alors qu'à son inauguration au début des années nonante, la station devait épurer pour 16'000 EH. Si aujourd'hui la moyenne est de 22'000 EH, il lui arrive de tourner à 30'000 EH, selon les périodes de vacances ou d'intempéries, démontrant l'urgence de la situation. « La surcharge est largement maîtrisée par nos soins grâce à une gestion rigoureuse », spécifie Christian Rouiller.

Date:22.03.2018
Parution: 893

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio