Télécharger
l’édition n°894
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'ours Petzi revient en force

Saint-Maurice L'indétrônable ourson sera la vedette de la nouvelle exposition du Château du 20 avril au 11 novembre. Créé au Danemark en 1951, Petzi continue de bercer les enfances. Et d'inspirer les stars de la BD, 25 auteurs suisses, ayant accepté de le croquer pour l'occasion, dont Cosey, Bertschy, ou Plonk&Replonk. Autre preuve, deux nouvelles aventures sont publiées, l'une fin 2017 et l'autre ce printemps, une histoire sur la problématique du plastique dans l'océan.

Dessin original de la couverture du premier album, paru en 1951.2018 Rasmus Klump AS

Valérie Blom

Un bas de pyjama rouge à pois blancs. Des crêpes. Un bateau. Un pélican, un phoque, un manchot et une autruche, menés par un petit ourson, Petzi. Le célèbre héros de bande dessinée a opté pour ancrer son «Mary» à St-Maurice dès le 20 avril, et aller faire un tour château. «Un souvenir de mon jeune âge qui a traversé les générations. Je crois bien que c'était ma première BD. Il est logique de mettre en valeur ce qui a touché positivement notre enfance», confie Philippe Duvanel, directeur du Château de St-Maurice. Après Alice, le Marsupilami ou Thorgal, un autre épique héros des aventures en cases se promènera dans la bâtisse historique.

Pas de bulles pour s'exprimer

L'exposition plongera le visiteur dans les coulisses de la genèse de Petzi. Sa naissance au Danemark, puis son succès rapide grâce aux éditions traduites. Des premiers «strips» publiés dans les journaux aux albums. Avec la particularité qui fait rêver les collectionneurs: Petzi a longtemps été une bande dessinée sans phylactères. Les personnages ne s'exprimaient pas au travers de bulles, mais avec un texte placé sous le dessin.

Simultanément au rendez-vous donné par le Château de St-Maurice, Thaymans sortira une nouvelle édition de Petzi. Le dessinateur belge a choisi de respecter la caractéristique originelle sans phylactères avec une histoire sur la problématique du plastique dans l'océan. En novembre 2017 paraissait «Petzi et le volcan», une aventure inédite signée Thierry Capezzone, qui elle par contre laisse les protagonistes s'exprimer avec des bulles. «Le personnage continue d'inspirer et de traverser les générations», évoque le directeur. Pour preuve, il a demandé à 25 auteurs suisses de dessiner Petzi. Et ils ne se sont pas fait prier. Dont Cosey, Bertschy, Plonk&Replonk, Cécile Giovannini, Hélène Becquelin, Tom Tirabosco, Wazem, Ambroise Héritier. En plus de ces portraits de l'ourson, le parcours de l'exposition sera didactique, avec une «interactivité douce». «Des jeux simples – mais pas sur écrans – l'agrémentent.» Une manière d'encourager les visiteurs à lever les yeux de leur smartphone pour se plonger dans l'univers de la BD danoise.

La BD ou l'écran

«Évidemment, la bande dessinée, comme le livre, connaît un déclin, relate Philippe Duvanel. Mais au contraire des romans, il est moins agréable de lire des strips sur un écran. Nonobstant, elle souffre de la concurrence des tablettes et téléphones. Il faut apprendre à garder l'esprit ouvert, à lever la tête de nos gadgets connectés, même si ce n'est pas toujours évident.» Il a néanmoins bon espoir, Philippe Duvanel, surtout lorsqu'il entend de nombreux parents-amis lui confier qu'ils lisent encore Petzi à leurs rejetons. «Les histoires simples, menées par une troupe animalière, expliquent en partie son succès. Et puis, nous sommes dans un univers de rêve, sans «méchant», avec des aventures sympathiques où Petzi trouve toujours des moyens de créer, d'inventer, de dénicher des solutions pour ses amis.» Depuis sa naissance en 1951, Petzi n'a pas pris un seul cheveu blanc et participe désormais au patrimoine de la bande dessinée européenne.

Alice fait un carton

A voir si cette nouvelle exposition viendra concurrencer le succès rencontré par la précédente sur Alice au pays des merveilles. Plus de 13'000 spectateurs se sont pressés au Château de St-Maurice. «Ce chiffre représente notre deuxième record!» Ce succès assoit gentiment la réputation du lieu, qui devient l'un des sites les plus visités du Valais, après la Fondation Giannada, le Musée du Vieux Zermatt et la Fondation des chiens du St-Bernard.

Date:29.03.2018
Parution: 894

Découvrez l'histoire du Château

En parallèle à Petzi, le Château de St-Maurice a mis sur pied une exposition sur son histoire. L'occasion de découvrir, ou redécouvrir que la cité agaunoise a longtemps représenté un lieu de passage important, ce qui explique justement la construction du Château. «Il n'a pas servi de demeure à une grande famille mais à un gouverneur», précise Philippe Duvanel.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio