Télécharger
l’édition n°895
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

50 ans de camaraderie italienne

Vevey Le dernier cercle italien de la ville célèbrera son jubilé à la salle Del Castillo les 14 et 15 avril. Le samedi, les notes des Dik Dik emporteront les nostalgiques dans les années 60 et 70.

Francesco Pomilio et Mario Petruzzella se retrouvent souvent pour taper le carton au cercle italien. Comme d'autres depuis 50 ans.

Texte et photo: Amit Juillard

Premiers bruits de machine à «caffe». Sur les tables, des cartes sur fond de tapis bleus. Quelques «bongiorno!» chantent dans la pièce. «Le cercle est surtout fréquenté par des retraités italiens qui tapent le carton, explique Mario Petruzzella, trésorier de l'Associazione dei lavoratori italiani (ALI). Des Suisses viennent aussi, mais pour boire. Heureusement que nous les avons!» Le dernier centre transalpin de Vevey fêtera ses 50 ans les 14 et 15 avril à la salle Del Castillo. En musique.

Des stars d'une autre jeunesse

«Le samedi, le clou de la soirée sera le concert des Dik Dik, se réjouit Mario Petruzzella. Ils ont fait notre jeunesse dans les années 60 et 70.» Le dimanche après la partie officielle, le repas sera accompagné par le groupe Dominando et ses reprises de Mina, considérée comme la Barbra Streisand européenne.

Voué à disparaître

«Reste assis, moi, c'est Francesco!» Francesco Pomilio a cette chaleureuse facilité à tutoyer ceux qu'ils rencontrent. «Cette célébration, c'est pour dire que nous sommes encore là», glisse ce membre du comité. C'est que les autres ont disparu. La ville en aurait compté jusqu'à cinq, de mémoire de travailleur italien, dont certains politisés. «Il n'y a pas de renouvellement, chez nous non plus, déplore Mario Petruzzella. Si nous arrivons à survivre encore deux ou trois ans, c'est le grand maximum.» La nostalgie des tournois de brisco animés s'empare soudain du lieu. «Quand je suis arrivé ici, je ne connaissais personne, se souvient-il. Cet endroit, c'était le seul moyen de construire un réseau social.»

Date:05.04.2018
Parution: 895

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio