Télécharger
l’édition n°895
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'humain placé au cœur d'une destination

Tourisme Les communes de Troistorrents, Val-d'illiez et Champéry créent «Région Dents du Midi SA», pour piloter une stratégie touristique sur l'ensemble de leur territoire. Afin de proposer des produits de qualité, l'entité mise sur des ambassadeurs du cru.

David Michellod, Laurent De Martin et Raymond Carrupt (de g. à d.) sont trois des nombreux visages de RDDM, une région «or du commun».

Texte et photo: Valérie Passello

«Il faut impliquer les gens dans la démarche, les fédérer derrière la marque.» Le directeur de la nouvelle destination touristique Région Dents du Midi SA (RDDM), David Michellod, est convaincu que la première richesse de la vallée d'Illiez, c'est l'humain. Pour lui, «l'interaction permanente et féconde de l'homme avec son milieu» en est la clé. La campagne de lancement du concept est d'ailleurs très claire à ce sujet, puisqu'elle met en avant des personnalités qui font vivre ce coin de pays. Pourtant, ni le président ni le directeur de la société ne sont originaires de la vallée. Mais c'est un choix délibéré, qui vise à apporter un regard extérieur sur la nouvelle structure et son fonctionnement.

Après deux ans de réflexion visant à correspondre aux exigences de la nouvelle loi valaisanne sur le tourisme, Champéry, Val-d'illiez et Troistorrents portent désormais de concert une unique stratégie touristique. Son objectif est d'augmenter la valeur ajoutée générée par la branche afin d'améliorer le bien-être de la population, tout en stimulant la responsabilisation de tous les acteurs en faveur des principes fondamentaux du développement durable. Président de RDDM, Raymond Carrupt raconte: «Les trois communes voulaient se rapprocher depuis longtemps, partant du principe qu'ensemble, on est plus forts. Les difficultés qui ont conduit les remontées mécaniques à se regrouper ont eu le mérite d'accélérer les choses. En septembre 2017, nous sommes passés de la théorie à la pratique et la nouvelle société a vu le jour.»

Sept axes, sept ambassadeurs

Afin de mettre en valeur les atouts «or du commun», selon son slogan, de cet espace touristique alpin au cœur des Portes du Soleil, RDDM a dégagé sept thèmes: sports d'hiver, aventure, nature, traditions, détente, bike, randonnée. Des axes autour desquels s'orientent ses activités et missions et qui ont tous leur visage. Parmi les ambassadeurs de la marque, l'accompagnatrice de montagne Nathalie Nemeth-Défago, le directeur de Thermes Parc de Val-d'Illiez Urs Eberhardt, l'aventurier Basile Marclay, le vététiste professionnel Ben Walker, l'ancien douanier amoureux de nature Michel Cheseaux, le président du Maxi-Rires Festival de Champéry Maxime Délez et enfin le skieur freestyle Laurent De Martin. Enfant de la vallée, ce passionné a joué des lattes dans la poudreuse du monde entier. Et pour lui, le domaine de RDDM n'a rien à envier aux autres: «Je suis ravi de pouvoir mettre encore davantage ma région en avant. J'ai toujours skié ici, c'est un magnifique terrain de jeu. Conscient des forces que nous avons, je suis très motivé à en faire la promotion, notamment pour attirer le jeune public», déclare ce sportif de 26 ans.

Appui aux acteurs touristiques

«La création de RDDM permet des économies d'échelle, davantage d'efficacité et une meilleur répartition des forces», décrit David Michellod. Une nouvelle énergie qui sera investie dans la création et la commercialisation de produits concrets, ainsi que dans la communication et la promotion, qui occuperont une place importante dans les activités de la société. Le directeur ajoute: «Pour avancer, nous avons besoin des quelque 300 prestataires de services actifs dans la vallée. Je les ai rencontrés et leur accueil est favorable.» RDDM leur apportera son aide notamment par des analyses de qualité, ainsi qu'en leur offrant une plate-forme promotionnelle compétitive. Le marketing et l'événementiel seront fortement mis en avant et développés.

Laurent De Martin remarque: «À travers des événements, il est possible de toucher les gens directement. Par exemple, c'est lors du 7Peaks Riverstyle de Morgins, où une rampe est installée au cœur du village, que mes grands-parents m'ont vu effectuer un saut pour la première fois. Pourtant, cela fait dix ans que j'en fais! C'est un formidable moyen de susciter des émotions.»

Date:05.04.2018
Parution: 895

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio