Télécharger
l’édition n°896
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Retour à la case départ, sans passer par les Remparts

Villeneuve Les citoyens ont refusé les travaux de réfection de la Rue des Remparts, intimement liés au futur passage du bus 201 pour l'Hôpital Riviera-Chablais. Le canton, qui pilote le projet, devra revoir sa copie et proposer un nouvel itinéraire. Réactions.

Le passage du bus par les Remparts, tel qu'illustré sur ce montage photographique, devrait en rester au stade de l'image de synthèseDR

Valérie Passello

L'éclairage public et les canalisations vieilles de soixante ans demeureront tels quels à la Rue des Remparts, à Villeneuve. Le 8 avril, la population se prononçait sur l'octroi d'un crédit de 2,9 mios pour la réfection de cette artère. L'objet a été refusé par 57,8% des votants, soit 919 voix contre 671.

L'enjeu était ailleurs. Ces améliorations devaient être coordonnées aux travaux du canton, destinés, eux, à aménager la rue pour permettre le passage de la ligne de bus 201 des VMCV, afin de rallier le futur Hôpital Riviera-Chablais (voir encadré). C'est manifestement contre cet itinéraire que les citoyens se sont prononcés, reconnaît la syndique Corinne Ingold: «Les gens ont voté avec leurs tripes. Ils ont craint une augmentation du trafic au centre-ville, peur de trop de changements. Nous n'avons eu que peu de marge de manœuvre pour avancer nos arguments, qui n'ont pas vraiment été écoutés. Il est difficile pour une Municipalité de rassurer une population qui veut conserver ses acquis.» Inquiète quant au retard forcément induit par cette votation, l'élue se dit toutefois «contente d'arriver au bout de longues procédures juridiques.»

Le passage aux urnes, demandé par le Conseil communal, qui avait pourtant accepté le projet, est en effet l'épilogue de nombreux croisements de fers entre autorités et opposants. Le dernier en date est un recours contre la brochure émise par la Municipalité, expliquant les enjeux du référendum. Encore pendant auprès de la Cour Constitutionnelle du canton de Vaud, il n'a plus sa raison d'être au vu du résultat de la votation et devrait être retiré.

«Les gens sont exaspérés»

À l'origine de l'opposition, le comité de citoyens de Villeneuve, qui revendique sa non-affiliation politique. Fer de lance du mouvement, Joachim von der Lahr analyse: «Ce vote est un double désaveu, tant de la politique urbanistique que traditionnelle. Les nouveaux arrivants s'installent à Villeneuve car ils désirent bénéficier d'un cadre de vie villageois et ça, la Municipalité n'arrive pas à en tenir compte. Ce résultat montre aussi que les gens sont exaspérés par l'inactivité des autorités dans de nombreux dossiers, comme l'Omnia (réd: restaurant sans propriétaire depuis longtemps au bord du lac, voir Le Régional 748), pour lequel aucune solution n'a été trouvée, ou encore le pont sur l'Eau Froide, que l'on pourrait appeler «le pont d'or» tellement il a coûté cher.» Toujours convaincue que l'option du passage du bus par les Remparts était la meilleure, Corinne Ingold déplore: «Cette ligne aurait été utile pour de nombreux citoyens, alors que si elle passe par la Route du Lac, elle ne desservira personne. De plus, elle aurait permis aux élèves du futur collège intercommunal, qui sera construit à la Tronchenaz, de se rendre à l'école en transports publics au lieu de se faire amener en voiture par leurs parents.»

Quant aux travaux de réfection des services industriels de la rue, ils seront reportés à une date ultérieure, en fonction du plan d'investissement communal. La syndique ajoute: «Sans cette synergie avec le chantier cantonal, la facture sera plus élevée. Ce qui est embêtant dans l'immédiat, c'est que nous voulions raccorder rapidement trois bâtiments administratifs au chauffage à distance. Dans l'intervalle, nous avons loué un système de chauffage provisoire, ce qui n'est pas optimal en termes de coûts.»

Date:12.04.2018
Parution: 896

On prend les mêmes...

La desserte du futur Hôpital Riviera-Chablais est en mains cantonales. Il appartiendra donc à l'Etat de Vaud de remettre l'ouvrage sur le métier pour proposer une alternative au tracé des Remparts. Porte-parole du groupe de soutien «Oui aux Remparts», qui s'est formé en vue du scrutin du 8 avril, Pierre Guignard relève: «Nous sommes déçus, car les Villeneuvois devront se contenter d'un plan B. Le canton devra choisir parmi cinq scénarios qu'il avait rejetés, relancer une étude, remettre un projet à l'enquête. Il y aura sans doute beaucoup d'oppositions à traiter, car un passage du bus par la Route du Lac entraînera la suppression de nombreuses places de parc. Nous sommes revenus un an et demi à deux ans en arrière.»

Impossible, dans ce contexte, d'espérer mettre en service une ligne de bus à l'ouverture de l'hôpital, prévue à l'été 2019, alors que les délais étaient déjà serrés dans le projet initial. Corinne Ingold rassure toutefois: «Une solution transitoire sera évidemment trouvée. La Municipalité s'engage à collaborer activement avec la DGMR (Direction générale de la mobilité et des routes) pour enfin mettre en place une liaison.» Prenant position au lendemain de la votation, le PLR villeneuvois revient, dans un communiqué, sur la façon dont le dossier a été géré: «Nous regrettons que le choix du tracé, datant de 2013, n'ait pas été communiqué immédiatement et de manière adéquate à la population, ni fait l'objet d'une consultation de cette dernière. Cela aurait certainement permis de régler cette question sans que celle-ci ne soit au cœur du débat sur la réfection de la Rue des Remparts.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio