Télécharger
l’édition n°898
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le Théâtre vaut bien un festival

La Tour-de-Peilz Consacré à l'art dramatique, le Festival de la Tour pose ses valises jusqu'au 20 mai sur la place des Terreaux, où la construction itinérante La Tour vagabonde s'est installée. Des animations sont mises sur pied pour petits ou grands et différentes œuvres théâtrales se succéderont. En tête d'affiche, la compagnie des Exilés jouera Ruy Blas. Dans une scène ronde construite dans la tourelle, le public pourra vivre les émotions de la pièce de Victor Hugo au même rythme que celles des comédiens.

Amis, Steve Riccard, Olivier Lambelet – qui interprète Ruy Blas – et Laurent Weber ont imaginé ensemble le festival de la Tour et sa pièce phare.DR

Textes et photo: Valérie Blom

Eriger un beffroi pour se rapprocher des gens. Les instigateurs du Festival de la Tour ont cherché à répondre à ce principe en imaginant leur manifestation dans les murs de la Tour vagabonde, construction éphémère de théâtre itinérant au style élisabéthain. Dedans, à côté, devant et derrière, toute une série d'animations sont prévues, pour enfants et adultes (voir encadré). En tête d'affiche de la manifestation se tenant jusqu'au 20 mai, la pièce de la Compagnie des Exilés, Ruy Blas de Victor Hugo.

Après Cyrano de Bergerac en 2014, la même équipe a choisi de revenir au sein de la Tour vagabonde, en imaginant un univers entier, d'où le festival. «Nous ambitionnons d'attirer des gens qui ne viennent pas usuellement au théâtre», explique Steve Riccard, directeur artistique. Au menu, des inspirations «classiques» avec, en sus de Ruy Blas, Roméo & Juliette, du comique avec le comédien français Philippe Cohen ou des spectacles pour enfants.

Du théâtre de texte

La Tour-de-Peilz sera le théâtre d'une véritable fête populaire, où il sera possible de boire un jus, de partager des moments en famille ou avec les comédiens, et peut-être de revenir le soir pour une pièce professionnelle. «Dans mon choix, j'ai souhaité défendre les pièces à texte. Que cela ne soit pas conceptuel ou esthétique, mais qu'une histoire soit racontée...», précise Steve Riccard. Le français est riche et la culture francophone tout autant. «La langue ouvre le champ des possibles, permet de penser différemment. Or, la diversité des pensées change le monde.»

Des artistes issus de la région

Pour créer du lien entre public et comédiens, le comité d'organisation n'a pas hésité à faire appel aux artistes du cru. «Nous avons une grande richesse dans la région ainsi qu'en Suisse romande et nous en profitons; il faut la faire émerger», note Laurent Weber, président du comité d'organisation. Lui-même et son collègue en charge de la direction artistique déplorent que le théâtre soit devenu élitiste, alors que l'art était à l'origine populaire. Pour redevenir l'espace de rencontre originel, le plancher de la Tour vagabonde est parfait: le public se situe tout autour de lui, en rond. «Nous avons de cette manière deux références à Shakespeare, avec la scène et le spectacle, ajoute Laurent Weber. Victor Hugo possède en effet un rapport très shakespearien dans sa manière d'aborder le drame.»

Date:26.04.2018
Parution: 898

Humour, théâtre, concert, de quoi faire!

Théâtre : Cohen s'explique avec le Candide de Voltaire, Ruy Blas, Roméo & Juliette, Ô temps pour moi (one woman show)...

Concert : Carats & Miss Terre, Elsandy & Louisa Bey, Lila Cruz, Narcisse...

Théâtre pour enfants : Kamishibai, Dans ma boite, Fablabla, Cirkus Karamastrov...

Et des animations, des cours, des afterworks,etc. Programme complet sur www.festivaldelatour.ch

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio