Télécharger
l’édition n°900
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un lac dans l'arène ?

Show Dans l'écrin de près de 20'000 places, le spectacle jouira d'une technologie et d'une scénographie inédites. Effets spéciaux, son et éclairage d'exception: premières confidences du directeur technique de la Fête des Vignerons.

Des grappes de haut-parleurs pousseront sur les huit mâts de près de 30 m et diffuseront à 360 degrés. Un des systèmes les plus puissants existants.DR

Amit Juillard

Citius, Altius, Fortius. Daniele Finzi Pasca connaît parfaitement la devise olympique pour avoir mis en scène les cérémonies de clôture des JO de Turin 2006 et Sotchi 2014. Aujourd'hui, il est le cerveau du spectacle de la Fête des Vignerons 2019. Et à Vevey aussi, sa création s'annonce grandiose et «high tech» (lire pages 10 et 11). «J'essaie de transcrire les idées artistiques sur le plan technique, explique François Mottier, directeur technique de la Fête. Mais il y a des contraintes physiques et financières. Et la technologie doit toujours être au service de la création, jamais l'inverse. Elle doit être impressionnante sans être omniprésente. L'équilibre est extrêmement fragile.» Allusion assumée au «showbiz» américain où les artifices cachent parfois une pauvreté artistique.

Cinq espaces scéniques

Impressionnantes, les représentations le seront. Aussi grâce à l'ingénieur Daniel Willi, président de la Commission des infrastructures, et Hugo Gargiulo, architecte-scénographe de la Compagnia Finzi Pasca. Dans les arènes de près de 20'000 places, pas moins de quatre espaces scéniques – et leurs escaliers qui pourraient être escamotables, comme une porte géante à deux pans qui s'ouvrent latéralement – se frayeront un chemin au milieu des tribunes. Au centre du stade, la scène principale. Là, une plateforme élévatrice et une rampe hydraulique de 20 m. Un projet de sol en LED, comme un écran, est par ailleurs à l'étude. «L'avantage est que les effets sont visibles de jour comme de nuit, explique François Mottier. Tout est encore en question, mais si nous voulons utiliser la projection, de jour, c'est comme éclairer le soleil avec une lampe de poche.» Si l'idée se concrétise, la surface couverte serait de 800 à 900 m2. Du jamais vu: habituellement, les 200 m2 ne sont pas dépassés. Les effets visuels possibles seraient infinis: «Nous pouvons injecter n'importe quel type de texture, d'images, de reliefs», assure le chef du projet. Qui donne un exemple: la scène pourrait se «liquéfier» et prendre l'apparence d'un lac. Chaque espace scénique dans les tribunes devrait en outre accueillir des prototypes d'écrans LED amovibles, créés spécialement pour l'occasion. «Les comédiens pourront circuler entre les structures, imagine François Mottier. Nous souhaitons casser l'image de l'écran fixe.»

Dix fois plus grand que Paléo

Autre exercice de haut vol, le son. Des grappes de haut-parleurs pousseront sur les huit mâts de près de 30 m et diffuseront à 360 degrés. Un des systèmes les plus puissants sur le marché. «Le souhait de l'équipe de création est que le public puisse visuellement identifier la provenance du son, confie François Mottier. Si le chœur chante au sud, il s'agit de faire en sorte que les spectateurs assis au nord aient l'impression que le son vient du sud.» Au total, sont envisagées près de 400 unités de boîtes de son. Le Paléo en utilise par exemple 40 pour sa grande scène, dont les dimensions sont bien inférieures. La comparaison vaut aussi en matière d'éclairage: 2'000 projecteurs pour la Fête des Vignerons contre 200 pour les plus gros concerts du festival nyonnais. Sourire de François Mottier: «Nous utiliserons la technologie actuelle à son maximum.» Les décisions définitives tomberont avant les vacances d'été et la construction des arènes débutera au mois de janvier.

Date:08.05.2018
Parution: 900

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio