Télécharger
l’édition n°901
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

« Je veux qu'on lise mon livre comme on regarde un film »

littérature Le Chablaisien François Bauer signe un roman d'anticipation, «Résurgence», aux éditions Jets d'Encre. Ce musicien professionnel passionné de lecture a pris sa plume à 55 ans, poussé par un accident de parcours, mais surtout par l'envie de transmettre un message. Confidences.

Selon François Bauer, « au vu des différents plans de l'histoire, les lecteurs devraient y trouver leur compte d'une manière ou d'une autre .»DR

Entretien : Valérie Passello

Le parcours de François Bauer jusqu'à l'écriture est pour le moins atypique. D'abord batteur autodidacte, il obtient à 25 ans un diplôme de percussion classique au conservatoire de Lausanne. Puis il vit de la musique en jouant aux côtés de musiciens renommés, comme Pascal Auberson, Eric Truffaz ou Laurence Revey, ainsi qu'en donnant des cours, notamment à l'École de Jazz et de Musique Actuelle de Lausanne. Cet habitant de Muraz, que rien ne semblait prédestiner à une carrière littéraire, vient pourtant de publier son premier roman. Il se confie sur les raisons intimes qui l'ont poussé à l'écriture.

Qu'est-ce qui vous a fait passer de la musique à l'écriture?

> Je lis depuis tout petit. Mais je suis arrivé tard à l'écriture. J'ai commencé par tenir un blog où je publiais de petits articles traitant du développement de soi. Il a fini par être très fourni. Comme mes textes semblaient intéresser passablement de gens, qui réagissaient via le blog, je les ai repris et publiés. Mais la démarche n'était pas la même que la rédaction d'une histoire inventée. Puis, il y a deux ans, j'ai été arrêté dans mon travail à cause d'un cancer. C'est ce qui a déclenché le processus d'écriture.

Vous aviez une idée d'histoire?

> Contrairement à d'autres, qui font des plans, des schémas et se documentent énormément avant d'écrire, chez moi, tout est venu de manière plutôt spontanée et fluide. J'avais une idée générale. Je voulais faire passer un message spirituel à travers un thriller géopolitique mêlé de science-fiction. Tous les jours pendant sept mois, j'y ai consacré du temps. C'était génial. Cela me sortait de la maladie d'une part, et d'autre part, j'avais enfin l'occasion de créer une histoire de bout en bout. Je me suis aperçu de l'ampleur du travail, notamment en effectuant des recherches pour vérifier ce que je racontais. Par exemple, si je parlais de missiles balistiques, il fallait quand même que je me renseigne sur leur fonctionnement. Je ne savais même pas si j'allais arriver au bout! Réaliser quelque chose d'extraordinaire a été une grosse victoire sur moi.

Qu'ont apporté vos qualités de musicien à votre manière d'écrire?

> Pour moi, le rythme est très important. Il faut qu'il y ait de l'action, que le lecteur ait toujours envie de tourner la page pour découvrir la suite. Sans chercher à faire du Baudelaire, j'ai fait attention à la construction de mes phrases et aux termes utilisés, qui sont accessibles mais tout de même soutenus. Lorsque l'on est en studio, on doit trouver le bon arrangement pour qu'un morceau sonne bien. C'est un peu pareil, il y a une harmonie à trouver. Pour mieux me rendre compte du résultat, je lisais d'ailleurs certains passages à haute voix.

Quels ont été les retours de vos premiers lecteurs?

> Je veux qu'on lise mon livre comme on regarde un film, en passant rapidement d'un plan à un autre et où tout se rejoint naturellement au dénouement. Lorsque mon entourage a découvert l'histoire, beaucoup m'on dit: «On n'a pas une minute!» Plusieurs de mes proches m'ont aussi demandé où j'allais chercher toutes ces idées. J'en ai encore d'autres d'ailleurs, car à la fin du livre, j'ai amené une ouverture qui donne la possibilité d'une suite. C'est en préparation, mais pour l'heure, je laisse déjà sortir cet ouvrage.

Votre histoire s'inspire de la situation géopolitique actuelle et la terre y est au bord du désastre... quel est votre regard sur notre société?

> Un regard bienveillant malgré tout. Je suis conscient de la haine ambiante et des difficultés à affronter, mais je garde profondément espoir en l'être humain. Dans le livre, le danger ne vient pas de méchants extraterrestres comme on en voit souvent dans les superproductions américaines, mais de l'humanité elle-même. L'idée est de donner des pistes pour avancer. Le partage, l'ouverture à autrui, c'est ça le message.

Date:17.05.2018
Parution: 901

Les conflits, le terrorisme et les immortels

Nous sommes en 2021. Bill Howard, un personnage énigmatique, part dans l'Himalaya à la rencontre d'êtres spirituels devenus immortels. Avec une équipe de scientifiques, il cherche à comprendre leurs secrets. Il finira par fédérer ces âmes courageuses pour tenter de sauver la planète. De la menace nucléaire induite par le conflit entre les Etats-Unis et la coalition Russie-Corée du Nord, mais aussi d'un groupe terroriste qui cherche à dominer le monde. Parallèlement, le responsable du centre de surveillance spatiale de Houston, John Aston, fait une bouleversante découverte... Thriller géopolitique teinté de science-fiction, «Résurgence» est un roman d'anticipation, à découvrir aux éditions Jets d'Encre..

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio