Télécharger
l’édition n°903
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un certain terrorisme vegan...

L'idéal humain est fait de sentiments parfois drôlement contradictoires. Pour magnifier ce qu'il croit être une vérité, l'homme n'hésite pas à devenir terroriste. Ça a toujours existé. Enfin presque, car du temps où nos aïeux étaient chasseurs cueilleurs, ce qui a permis de perpétuer la race humaine, ils n'avaient pas le loisir de s'improviser terroristes. L'époque de l'intimidation semble avoir commencé avec les Zélotes, en révolte contre Rome. C'était avant notre ère, on a un peu oublié. En revanche, on lit encore dans les livres d'histoire des récits sur les terroristes russes durant la Révolution. Après, les actes se sont multipliés pour des causes qualifiées humaines: anti colonialisme, indépendantismes, revendications territoriales. L'Europe a une première fois basculé dans des crises de terrorisme idéaliste, dans une période de désœuvrement intellectuel qui a laissé une place pour des excités comme la bande à Baader, les Brigades Rouges et autres malfrats illuminés, dans lesquels on pourrait classer le vieux Le Pen et quelques autres arrivistes politiques. Hélas, la religion a ensuite amené son lot de salopards. Avec Ben Laden et ses hallucinations, ont fleuri Al Qaeda, le djihadisme armé, Daech, l'Etat islamique ou, en Afrique les sanguinaires BokoHaram.

Mais voici que surgit une nouvelle religion, celle du végétalisme intégral pratiquée par les Vegans. Religion qui s'inspire (eh oui il y a toujours un idéal qui traine) de l'antispécisme. Grand bien leur fasse. Ce qui est gênant toutefois est que ces gens-là sont aussi engagés que les terroristes religieux et territoriaux pour imposer leur vision. Ils ont commencé par des manifestations, par l'épandage de leur foi. Ils en arrivent aujourd'hui au caillassage de boucheries. A quand la fusillade? Moi qui défends la cause des moustiques, je leur lâcherais bien une armée de ces parasitaires qui leur fileraient la malaria ou le paludisme. A la guerre comme à la guerre! Les Vegans n'oseront pas tuer les moustiques et eux tuent un demi-million de personnes par an. Une piqure d'intelligence artificielle pourrait les inciter à se concentrer sur les terroristes Vegans...

Nina Brissot

Date:31.05.2018
Parution: 903

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio