Télécharger
l’édition n°905
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

A la poursuite de la pépite musicale

Montreux JAZZ FESTIVAL Le programme de la partie gratuite est connu. Plus de 250 concerts, DJ sets ou ateliers réuniront près de 160'000 festivaliers avides de découvertes. Rémi Bruggmann, l'un des programmateurs, dévoile au Régional quelques-unes des soirées à ne pas manquer.

Le programme de la partie gratuite du Montreux Jazz Festival 2018 est un savant mix de groupes précurseurs et de talents «grand public» reconnus. E. Itim

Amit Juillard

L'offre la plus pléthorique du Montreux Jazz est gratuite. D'ailleurs, pas question de parler de festival «off» puisque les six scènes sont partie intégrante de la quinzaine, rappelle l'organisation. A raison: sur 250'000 spectateurs, 160'000 n'achètent pas de billets. Du 29 juin au 14 juillet, les rives du Léman s'animeront de plus de 250 concerts, DJ sets, workshops et activités: un cocktail estival d'expériences multiples à siroter de midi à 5h du matin. Au programme, un savant mix de groupes précurseurs, émergents, et de talents «grand public» reconnus. Suivez le guide!

Langue française et musique synthétique en vogue

Pour goûter aux nouvelles tendances, un temple: le Lisztomania. «Nous avons envie de présenter des artistes en avant-première, les groupes les plus frais du moment, confie Rémi Bruggmann, programmateur de cette salle de 450 places. Nous sommes des défricheurs. A Montreux, beaucoup ont commencé sur une scène gratuite avant de jouer au Lab ou au Stravinski. Comme First Aid Kid ou Brigitte cette année.» En 2018, moins de rock, plus de claviers, plus de hip-hop et plus d'électro. Souvent, un mélange des styles. «La soirée de clôture avec la Suissesse Vendredi sur Mer et les Français de Thérapie Taxi est représentative de cette tendance, se réjouit-il. Des sons un peu chauds. De ceux qui donnent envie d'aller en vacances.» Langue française et musique synthétique sont en vogue.

Des milliers de festivaliers dans le parc

A ciel ouvert dans le parc Vernex, 70 concerts. Plus accessible, la scène Music in the Park accueille des groupes de Suisse ou d'ailleurs bien connus du grand public, comme The Two ou Carrousel. «Ils marchent fort et se prêtent davantage aux concerts devant 3'000 personnes avec leurs sonorités folk», commente Rémi Bruggmann. Autres événements incontournables sur ce même gazon: les trois «Silent Discos» des week-ends.

Grands noms de l'électro

La musique électronique et ses platines entre cette année dans le cœur du Centre de Congrès. Le Montreux Jazz Club, désormais au rez inférieur de la House of Jazz du Petit Palais, cède sa place au Strobe Klub et ses nuits blanches. «Des gros noms s'y produisent cette année, s'enthousiasme Rémi Bruggmann. Comme les Américains DVS1 et The Black Madonna ou l'Allemande Paula Temple. Au vu de leur grand statut d'artiste, c'est exceptionnel de les avoir dans une petite salle de 1'000 places.»

Date:14.06.2018
Parution: 905

Jam sessions et workshops: secrets d’artistes

Les jam sessions et les ateliers, marques de fabrique du Montreux Jazz Festival, se déplacent, eux, sous la coupole du Petit Palais, en face du Montreux Palace. Dans le salon «Art Nouveau», musiciens, artistes du festival et jeunes talents se lancent dans des improvisation dès 23h et jusqu’au petit matin. Durant la journée, des pointures du jazz, comme Stanley Clarke, ou de la musique électronique, à l’image d’Ólafur Arnalds, partagent leurs expériences, leurs secrets, lors de «workshops». «Ils ont tous des univers assez spéciaux, ce sont des gens qui expérimentent, explique Rémi Bruggman. Nous leur donnons carte blanche.»

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio