Télécharger
l’édition n°907
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Femmes, femmes, femmes

Puidoux Une journée entre femmes pour s'entraider et échanger, sorte de festival avec des ateliers organisés par des bénévoles, se déroulera à Crêt Bérard le 1er juillet. La chanteuse Israélienne Einat Betzalel en est l'instigatrice, secondée par Marianne Bugnon et une équipe de bénévoles.

La chanteuse Einat Betzalel initiatrice de ce festival, le clôturera par un concert. DR

Nina Brissot

Tout débutera par un petit déjeuner à 8h sonnantes ce 1er juillet à Crêt Bérard. Les dernières inscriptions seront enregistrées sur place. Et dès 9h commenceront les différents ateliers, tous tenus bénévolement. Entre femmes exclusivement. L'entrée de 120 frs par personne pour la journée servant à financer l'organisation de la journée avec un repas végétarien qui sera servi à midi. Les propositions sont multiples et vont du cours de yoga à un atelier intitulé «Comment créer une réalité financière différemment», en passant par un atelier de peinture, un cours de cuisine végétale, de la danse Bollywood, la fabrication de cosmétiques naturels ou la thérapie de couple centrée sur les émotions. La journée sera également riche en musique avec de la Bossa Nova à la pause-café, un concert donné par Einat à 19h et, en fin de soirée, une DJ pour animer la fin de cette journée.

Pourquoi que des femmes?

«Dans un monde où l'anonymat et l'absence de sociabilité sont grandissants, ce Festival de et pour les femmes leur permettra de se rencontrer, d'échanger, de partager et de nouer de nouvelles connaissances», explique Marianne Bugnon. Il est ouvert à toutes ls femmes sans distinction d'âge, de profession ou d'origine. L'idée est un rassemblement pour s'inspirer afin de pouvoir ensuite partager avec ses proches.

Concert de clôture

A 18h, chacune pourra prendre place autour d'Einat Betzalel qui, de sa voix cristalline, va interpréter des chansons inspirées du folklore juif. Née en Israël d'un père bulgare et d'une mère yéménite dans un milieu juif, Einat a toujours prôné l'indépendance de pensée face à la religion. Pour preuve, elle a épousé un musulman. Ensemble, ils partagent deux enfants et la musique. Installés à Tel Aviv au début de leur mariage, ils ont décidé de fuir après que le mari a échappé, avec son bébé, à un tir de roquettes. Ils ont choisi la Suisse pour faire grandir leur famille dans la paix et la musique. Les chansons d'Einat portent toute la nostalgie d'un Orient devenu pour elle terre lointaine.

Date:28.06.2018
Parution: 907

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio