Télécharger
l’édition n°907
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La station-service balayée hors de Chernex

Montreux La Coop souhaitait installer quatre pompes à essence et un magasin au bas de la route de Brent, aux abords de l'A9. Inquiets de cette possible concurrence, les commerçants de Chernex ont été entendus. Le Conseil communal a refusé le préavis municipal.

Le projet, refusé par tous les partis sauf le PLR, incluait l'implantation d'une nouvelle station-essence et l'aménagement du carrefour au bas de la route de Brent, aux frais de la Coop. GoogleEarth

Amit Juillard

Catherine Buchet, présidente UDC du Conseil communal, donne lecture d'un courrier, comme souvent. «Les soussignés souhaitent par la présente exprimer leur profonde préoccupation concernant le projet d'implantation d'une station-service et d'un shop au départ de la route de Brent nécessitant la réalisation d'un carrefour. (...) Son but est de capter, pour le shop bien plus que pour la vente d'essence, des clients potentiels des hauts de la commune.» En amont du vote du Législatif, ce 20 juin, les commerçants de Chernex étaient inquiets. Ils ont été entendus. Le préavis municipal – devisé à 280'000 frs pour une passerelle piétonne et un trottoir, notamment – est balayé contre l'avis du PLR, seul parti à le soutenir. La Coop ne viendra pas s'installer aux abords de l'A9, ou du moins pas sous cette forme.

«Pas un besoin des habitants»

Les Verts ouvrent les feux dans la salle de gymnastique du collège de Chernex, où siège exceptionnellement l'organe délibérant avant son agape du mois de juin. «Le shop constitue une véritable menace pour les petits commerçants, notamment de Chernex et de Chailly, avertit Jessica Ruedin. D'ailleurs, une offre similaire existe quelques centaines de mètres en aval. Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle offre qui vise à répondre aux besoins des habitants!» Autre grief: les effets «non-négligeables» sur la faune d'une station-service allumée toute la nuit. «La délivrance d'un permis de construire par la Municipalité pour la station-service implique que le projet routier soit adopté. Au vu de ce qui précède, le groupe des Verts vous invite à refuser ce préavis.» Montreux Libre, l'UDC et les socialistes se rallient.

«Offre généreuse de la Coop»

Le PLR est esseulé. «Nous ne sommes pas indifférents à l'inquiétude des petits commerces, assure Geneviève Brunner, cheffe du groupe. Mais nous rappelons que nous ne votons que sur un projet d'aménagement routier. Un refus ne garantit pas que la Coop ne viendra pas. Il garantit en revanche que cette zone reste en friche. De plus, la Commune se priverait d'une offre généreuse de la Coop.» Cette dernière était prête à investir plusieurs centaines de milliers de francs – 500'000 selon certaines estimations – pour l'aménagement du nouveau carrefour nécessaire à l'implantation de son exploitation. «Cette station sera distante de 2,5 km du centre de Chernex, rappelle par ailleurs Florian Despond (PLR). Les artisans ne sont donc pas en danger!»

Etonnant au vu du courrier des marchands de Chernex, aucune opposition n'a été déposée lors de la mise en consultation. L'un des premiers à monter aux barricades au mois de mai, Emmanuel Gétaz (Montreux Libre) est allé à la rencontre des commerçants pour leur présenter le texte. «Monsieur Gétaz est opportuniste! lance François Pochon (PLR). Je suis le trésorier de la Sicom (Société industrielle et commerciale de Montreux). Nous n'avons jamais eu de retours de commerçants mécontents de ce projet.» La réponse fuse: «Je ne suis pas opportuniste, j'ai fait mon travail de conseiller communal, je suis allé consulter les gens.»

Date:28.06.2018
Parution: 907

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio