Télécharger
l’édition n°908
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lausanne sur mer surfe sur la vague

Loisirs Lausanne sur mer remet le couvert pour une 16e année consécutive au bord du Léman, aux pyramides de Vidy. Grande nouveauté de cette année, un wake park permettra de s'essayer aux figures acrobatiques sur les vagues.

Depuis 16 éditions, Lausanne sur mer propose toute une série d'activités au bord du lac. Photos Lausanne sur mer.DR

Valérie Blom

Nul besoin d'être à Hawaï pour se croire expert du wake board et de ses acrobaties. Lausanne sur mer le permet dès le 7 juillet sur les bords du Léman, aux pyramides de Vidy. C'est la grande nouveauté de cette 16e édition. Un tremplin sur l'eau offrira la possibilité à tout un chacun (dès 12 ans) de tenter quelques figures grâce à des modules gonflables. «Il n'est pas nécessaire d'être habitué, précise Sylvain Nicolier, responsable de la manifestation. Mais s'il s'agit de la première fois, il faudra d'abord apprendre à se lever, à tenter des virages.»

Avantage non négligeable, la discipline n'est pas dangereuse, puisque les éléments de saut sont en plastique. «On peut s'amuser exactement comme dans un snowpark en hiver», détaille Sylvain Nicolier. Et cela ne sera pas l'unique divertissement du rendez-vous. «Nous avons pour la deuxième fois l'airtrack où il est possible de rebondir comme sur un trampoline», ajoute-t-il. Il était arrivé en cours d'été l'an dernier. Certains se sont dès lors déjà essayés aux acrobaties.

Pour ceux qui ne partent pas...

Sur terre, Lausanne sur mer dénombre toute une série d'animations (voir encadré). «L'idée est de permettre aux gens qui ne partent pas en vacances de pouvoir s'amuser et se divertir sur place, à Lausanne, précise le responsable. Nous comptons d'ailleurs de nombreux Lausannois et des gens des environs qui viennent profiter de ces loisirs gratuits.» La Fondation pour l'Animation socioculturelle lausannoise (FASL) se charge de la mise sur pied de l'évènement, comme de la vie de certaines maisons de quartier de la capitale vaudoise. «Puisque ces centres sont fermés durant l'été, il faut songer à d'autres manifestations fédératrices. Le but est de laisser l'opportunité aux gens de se rencontrer, tout en offrant la possibilité aux jeunes et moins jeunes de tenter un sport qu'ils ne connaissent parfois pas du tout».

La FASL se charge de financer Lausanne sur mer, permettant ainsi sa gratuité. La fondation étant elle-même principalement prise en charge par les autorités lausannoises. A l'origine, la cité olympique s'occupait même directement de l'organisation du rendez-vous aux pyramides de Vidy.

Date:05.07.2018
Parution: 908

Le Régional précise

L'article relatif à la zone réservée communale palinzarde publié dans notre précédente édition (Le Régional 907) mérite quelques précisions. Le terme «dézoner», utilisé pour qualifier l'action entreprise par la Municipalité sur les parcelles exclues est imprécis. Ces parcelles n'ont pas été dézonées, mais elles n'ont en réalité pas été inscrites dans cette zone réservée. Au sujet du plan de quartier de La Possession/Bois-de-Ban, une erreur s'est glissée dans la reprise des propos du municipal Bernard Krattinger. Il s'agit de la mise à l'enquête du plan de quartier qui a été effectuée bien avant la révision de la LAT et non pas la demande de permis de construire comme mentionné.

L'article indiquait en outre que le service technique ainsi que la Municipalité avaient appliqué le même traitement à tout un chacun, excepté pour les personnes qui avaient fait leur démarche avant les décisions de la LAT. En réalité, ce sont les personnes qui ont mandaté des architectes ou des urbanistes avant l'annonce de l'enquête publique dans la FAO et non pas avant la révision de la LAT.

Dernier point, le nouveau plan général d'affectation ne sera pas effectif au plus tôt d'ici à 2022, mais ce délai correspond en réalité à la date limite pour sa soumission au canton dans une optique d'approbation. lr

Sirènes ou sport de combat, tout est possible

Chaque année, Lausanne sur mer propose toute une palette d'activités à essayer. Pour cette édition, de la capoeira, de la salsa urbana, ou encore des cours d'apnée, à associer avec le mermaiding (nage avec une queue de sirène). Du physique avec le bootcamp cross training, de l'escrime japonaise avec le kenjutsu, des agrès freestyles avec du calisthenics streetworkout, ou de l'axa bahia cheerleading, ou comment essayer de ressembler aux pom pom girls américaines avec leurs remarquables figures lancées. Tout le programme sur www.lausanne-sur-mer.ch

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio