Télécharger
l’édition n°908
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Allo, allo, ici Sottens

Vevey Le 30 juin, le Cadratin fêtait la sortie de ses ateliers de la Madeleine à Vevey d'une série de livres d'auteurs imprimés à l'ancienne. Les derniers à voir le jour à Vevey. La ville va perdre ce patrimoine, conservatoire typographique qui va s'installer à Sottens, dans la commune de Jorat Menthue. Là où l'émetteur national émettait ses ondes entre 1931 et 2010.

Jean-Renaud Dagon: «Je commence à réaliser mais n'arrive toujours pas à y croire. C'est dur.»DR

Nina Brissot

«Maintenant qu'il faut tout préparer, tout emballer, je commence à réaliser mais n'arrive toujours pas à croire que nous allons quitter ce lieu de bonheur. C'est dur. Je vais faire beaucoup de photos pour ne rien oublier.» Jean-Renaud Dagon, qui toute une vie durant s'est battu pour la sauvegarde du patrimoine des métiers de la typographie, est un peu déboussolé. Dans son atelier le Cadratin à la rue de la Madeleine 10 à Vevey, il regarde les murs noircis, les vestiges entassés, les machines huilées et soignées, les tiroirs superposés. «Eh oui, dit-il, lorsque le déménagement aura eu lieu, tout va être démoli.» C'est que le Cadratin ne peut plus rester dans ces murs aujourd'hui vendus. On pense à la chanson de Nino Ferrer «La maison près de la fontaine»... En 2013, il était pourtant question que le Cadratin puisse obtenir un espace au cœur de la ville, derrière la gare pour que ce conservatoire puisse rester à Vevey. Puis rien. «J'ai classé cet épisode au rayon des mauvais souvenirs», déclare-t-il, en faisant un geste, comme pour effacer un mauvais rêve. «Je n'en parle plus.»

Donc le Cadratin, devenu une Fondation en 2014, va s'en aller sous d'autres cieux. Probablement pour son bien car, malgré les 300 m2 dont la fondation dispose à la Madeleine, elle va migrer vers Sottens pour occuper les anciens locaux de l'émetteur national de radio qui offrent une surface de 900 m2. De quoi installer plus confortablement les 25 presses du patrimoine Cadratin et de réunir en un même endroit tous les trésors entassés dont, entre autres, le labo photo offert par Marcel Imsand. Mieux encore, la Fondation abritera l'atelier hérité de l'imprimeur Fernand André Parisod, père spirituel de Jean-Renaud Dagon.

100 tonnes de marchandises

900 m2, ça semble énorme mais ils seront vite remplis ne serait-ce qu'avec sa fameuse machine à composer linotype, les 25 presses dont la plus ancienne date de 1850 et la plus récente de 1972, les meubles à tiroirs, les plombs, les mille et un outils qui devront prendre la route de Sottens. Un peu plus de 100 tonnes de marchandises qu'il faudra emballer, transporter, installer. Seules les presses et les meubles à casses seront bougés par des spécialistes, pour le reste, Jean-Renaud Dagon avec Ruth son épouse et compagne de tous les moments de cette aventure vont lancer des appels aux vrais amis. Ce sera en septembre et octobre.

A Sottens, une galerie interne prolongera le premier étage offrant de grands espaces d'expositions sur deux étages. «Nous organiserons des événements pour faire venir les gens, Sottens n'est pas si loin et l'on pourra s'y garer facilement. Attention, ce ne sera pas un Musée. Nous y installerons un conservatoire de la typographie pour former des jeunes et faire perdurer ce savoir-faire» précise encore celui qui petit à petit quitte Vevey et installe un bout de sa tête à Sottens.

Coûts importants

Evidemment tout cela a un coût que la Fondation seule ne peut absorber, ni JR Dagon et ses amis qui tous travaillent bénévolement. La Loterie romande et quelques fondations vont donner un coup de main pour trouver les 190'000 frs budgétisés pour le déménagement et l'installation à Sottens. Pour joindre les deux bouts, le Cadratin a lancé un appel au peuple via un financement participatif, avec l'objectif de réunir 49'000 frs. qui a très bien démarré. Il manque encore quelques milliers de francs pour atteindre le seuil de financement de 30'000 frs. Ceux qui veulent soutenir peuvent le faire via Internet sur: www.heroslocaux.ch/le-cadratin-sottens.

Date:05.07.2018
Parution: 908

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio