Télécharger
l’édition n°910
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Mille habitants en plus

Palézieux Le canton de Vaud a donné son feu vert à un projet de densification de la commune d'Oron. Revu à la baisse, le futur quartier A La Sauge prévoit désormais des constructions pour 1100 habitants.

Le visage du quartier ne devrait pas changer des premières esquisses.Commune d'Oron

Valérie Blom

La commune d'Oron va enfin pouvoir développer son projet de densification à Palézieux. Le plan de quartier A La Sauge était en suspens depuis le refus du canton de Vaud lors de la première mise à l'enquête en 2015. Ce dernier devait réadapter son plan directeur à la suite de l'entrée en vigueur du moratoire lié aux modifications de la Loi sur l'aménagement du territoire, le 1er mai 2014. A La Sauge faisant partie du dossier Palézieux Plus – comprenant également des travaux autour de la gare de ladite bourgade – le projet a même failli terminer aux oubliettes. Or, un accord a été trouvé avec le canton de Vaud. «L'Etat a validé un redimensionnement à la baisse par rapport au programme initial», explique Olivier Sonnay, municipal oronais en charge des constructions. Le plan de quartier (PQ) original comprenait 1700 à 1800 habitants dans le secteur de La Sauge. Désormais, seules les parcelles déjà en zone constructibles verront des bâtisses s'y ériger, pour un maximum de 1100 âmes. La partie du projet qui devait se faire sur la zone agricole a été supprimée et l'agriculteur qui avait avancé 300'000 frs pour le premier PQ sera remboursé si le 2e PQ aboutit.

Objectif 2021

L'ouvrage remis sur le métier, il reste encore du travail avant de pouvoir découvrir le visage du quartier. «Nous voulons éviter une zone dortoir, ajoute l'édile. Nous comptons y implanter des activités telles qu'un centre médical, voire quelques commerces.» L'objectif est de finaliser la planification et de mettre à l'enquête en 2019, avant de traiter les éventuelles oppositions et d'avoir la validation finale du législatif oronais. «Le but est d'être prêts pour les travaux en 2021, précise Olivier Sonnay. Grâce à la précédente mise à l'enquête, nous avions dégrossi la situation. Les oppositions avaient relevé certaines faiblesses que nous avons corrigées.»

Date:19.07.2018
Parution: 910

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio