Télécharger
l’édition n°910
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'école passe à la vitesse supérieure

Corsier 100'000 frs seront investis pour remettre à niveau les installations informatiques dès la rentrée. Principale amélioration: la pose de nouvelles antennes Wi-Fi

La mauvaise réception du Wi-Fi et le câblage vieillissant au sein de l'ensemble des collèges nécessitent une remise à niveau. Adobestock

Xavier Crépon

«Actuellement, les performances de notre réseau sont largement insuffisantes.» Le rapport de la commission ad hoc est limpide. Il est impératif d'actualiser les infrastructures des bâtiments scolaires pour pouvoir garantir un service informatique de qualité aux utilisateurs. La mauvaise réception du Wi-Fi et le câblage vieillissant au sein de l'ensemble des collèges (Léman- Pléiades –Jaman- 1932- de Meruz) nécessitent une remise à niveau pour assurer de bonnes conditions de travail.

Aucun danger pour les enfants

La principale amélioration sera la pose de nouvelles antennes Wi-Fi professionnelles pour supporter la densité des appareils informatiques dans chaque salle de classe. La Commune devra également changer son ancien système de câblage pour le mettre aux normes. «Ces changements devraient permettre l'utilisation d'une tablette par personne dans toutes les classes», annonce Marie-Jeanne Stauber, rapporteuse de la commission. Sur les dangers concernant la sécurité des enfants à l'égard des ondes électromagnétiques, pas d'inquiétude à avoir selon Marie-Christine Pickavance, membre de la même commission: «Les antennes Wi-Fi seront placées à 30 cm du plafond et nous avons également l'intention d'installer des boîtiers spécialement conçus pour neutraliser les effets indésirables.»

Vers une harmonisation commune ?

Le préavis fait l'unanimité au Conseil communal du 11 juin. Seul reproche, une démarche jugée comme isolée. «Je suis étonné de cette décision unilatérale. Pourquoi ne pas avoir effectué une action en accord avec les autres communes du Cercle?, questionne le socialiste Eros Gentilini. Nous aurions peut-être pu ainsi réduire les coûts tout en harmonisant nos systèmes.» Difficilement réalisable selon l'exécutif: «Certaines communes ont des vieux bâtiments alors que d'autres en ont en béton armé. Les conditions pour la pose d'un nouveau réseau ne sont donc pas les mêmes partout», défend la municipale Arianne Rouge, qui précise: «Chaque commune est également autonome et responsable de son propre matériel. Les décisions collectives en matière d'infrastructure informatique restent compliquées.» Ceci n'empêchera pas toutefois les travaux d'avoir lieu durant les vacances scolaires estivales. Tout devrait être prêt d'ici à la prochaine rentrée.

Date:19.07.2018
Parution: 910

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio