Télécharger
l’édition n°910
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Villars aime le folklore

Fêtes de la Mi-été Pour marquer les cinquante ans des Rendez-vous folkloriques de Villars et célébrer la fête nationale, la station s'anime pendant neuf jours dès le 28 juillet.

Jean-Marc Richard sera de la partie pour le coup d'envoi de la manifestation, assurant l'animation du Kiosque à musiques de la RTSStudio Patrick

Valérie Passello

Certes, la neige s'en est allée, mais Villars a bien d'autres cordes à son arc pour attirer du monde à la station. De la musique, un grand cortège, des chevaux, un feu d'artifice, de l'artisanat: c'est certain, le village est bien vivant et compte le prouver avec la participation de tous ses habitants. Président du comité du 1er août, Michael Jeandet indique: «En 2016, l'expérience des 150 ans du tourisme nous a donné des idées. Nous avons choisi de regrouper plusieurs manifestations sous l'appellation «Fêtes de la Mi-été», du 28 juillet au 5 août.»

Michel Dätwyler, membre du comité d'organisation, relève quant à lui: «La fête s'adresse à tous, c'est un événement où l'osmose est complète entre les touristes et les gens du pays. D'ailleurs, les Villardous expatriés reviennent dans la station pour l'occasion. Tous les stands, cantines et bars sont tenus par des gens du coin. On compte une bonne centaine de bénévoles sur les places, tout le monde se serre les coudes.»

Honneur aux régionaux

Parmi les événements ayant participé à la renommée des lieux, les Rendez-vous folkloriques y naissaient il y a tout juste cinquante ans (voir encadré). À tel point qu'une place de fête a été baptisée «Place du Rendez-vous». Si l'intérêt pour ce concours musical s'est étiolé au milieu des années 1980 et qu'il n'a pas été reconduit sous sa forme originale depuis lors, le lien entre Villars et le folklore n'a pourtant jamais été rompu.

Pour commémorer la création des Rendez-vous, le Kiosque à musiques de la RTS –qui fête lui aussi ses 50 ans- s'arrêtera donc au sommet de la commune d'Ollon, sur la place du Marché, le 28 juillet. Michaël Jeandet précise: «Nous avons proposé une liste d'artistes, le but étant de mettre en valeur les régionaux de l'étape, comme la famille Tille de Château-d'Oex, l'Orchestre Johnny Moillen des Diablerets ou l'Harmonie des Chalets de Huémoz.» Le Yodleur Club de Lausanne et l'Old Distillery Jazz Band de la Riviera complèteront l'affiche. De 11h à 12h30, ces formations du cru se produiront dans l'émission animée par Jean-Marc Richard, puis elles égrèneront leurs notes jusqu'à 19h.

Et ça continue

Les 29 et 30 juillet, la Place du Marché sera animée en soirée avec la participation de groupes musicaux. Le 31 juillet, des salves de canons retentiront dans la Rue Centrale de Villars, après la grande parade de la batterie d'artillerie des Milices Vaudoises et de leurs chevaux. Là encore, la musique sera de la partie. Les curieux et les gourmands découvriront en outre la fabrication du fromage sur la Place de la Gare.Dès 11h30 le 1er août, même programme, suivi à 16h de l'incontournable cortège folklorique, qui déambulera d'Arveyes à Chesières. La soirée sera marquée par un cortège aux flambeaux, une partie officielle et un feu d'artifice, fête nationale oblige. Enfin, après quelques jours de repos, le Marché des Artisans se tiendra le 5 août, animé par un orchestre folklorique.

Date:19.07.2018
Parution: 910

Une «feria» à Vichy

Il y a une cinquantaine d'années, Villars avait initié une forme de jumelage avec la ville française de Vichy. C'est de cet échange qu'est née l'idée des Rendez-vous folkloriques, raconte Michel Dätwyler: «Lors de leur première visite à Vichy, les Villardous ont voulu montrer la force de leur folklore et en mettre plein les yeux à leurs hôtes, en organisant là-bas une montée à l'alpage.» Ayant pris soin d'emporter dans leurs bagages de gros toupins, les Chablaisiens sont donc allés trouver un agriculteur sur place, afin qu'il mette ses vaches à disposition pour le défilé. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu, ajoute Michel Dätwyler: «Les vaches de Vichy n'avaient jamais vu de cloches, elles se sont affolées et ça a été une véritable feria! Depuis cette histoire, les gens de Villars se sont dit qu'il valait mieux organiser une manifestation chez eux.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio