Télécharger
l’édition n°911
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La fin d'une poste est-elle la fin du monde ?

Puidoux/Carrouge A Puidoux, la Municipalité n'est pas parvenue à sauver le bureau de poste, dont les compétences seront transférées au magasin Migros partenaire. Clients et habitants sont déçus. La décision, si elle bouscule les habitudes, n'est peut-être pas forcément aussi dramatique qu'elle n'y parait. Exemple à Carrouge, où la clientèle est accoutumée à se rendre au commerce du village pour y récupérer un colis.

A Carrouge, les clients ont pris l'habitude de l'horaire élargi du petit magasin.

Texte et photos: Valérie Blom

La disparition d'un office de poste représente-t-elle forcément une fatalité? Le futur y répondra. Pour l'heure, il est certain qu'il s'agit de la fin d'une ère. A Puidoux, la Municipalité a bataillé ferme pour maintenir son bureau. Mais elle a annoncé le résultat de sa mobilisation lors de la dernière séance du Conseil communal en juin: la Poste n'a rien voulu entendre et, dès le 10 septembre, le Migros Partenaire deviendra la nouvelle filiale de partenariat.

«Nous avons tout essayé, clame le syndic, René Gilliéron. Nous avons manifesté, nous avons réclamé auprès de l'Office fédéral de la communication et de Madame Leuthard, nous ne pouvons pas faire plus. Toutes les décisions sont déjà prises. Nous retardons l'échéance, c'est tout. Nous sommes extrêmement déçus.» A la sortie du bureau de Puidoux, certains clients sont effectivement mécontents. «Ce démantèlement du service public est une très mauvaise idée, s'écrie l'un d'eux. C'est terrible, il faut continuer la lutte et montrer notre solidarité.»

Envoyer une lettre et faire ses courses

Ce n'est toutefois pas l'avis de tout le monde: «Personnellement cela m'est égal, confie une dame, un peu pressée. Je travaille à côté, c'est de toute manière pratique pour moi et beaucoup plus simple qu'à Vevey.» Il est vrai qu'une bonne partie de la clientèle de la Poste file directement au Migros partenaire une fois les lettres envoyées. Puisque le shop se situe juste à côté de l'office postal, les gens ont visiblement l'habitude de lier les deux tâches.

C'est ce qui se constate à Carrouge, où il est d'usage de retirer son colis ou ses recommandés au magasin du centre du village tout en faisant ses courses. «C'est clairement un avantage pour les clients, explique la tenancière. Grâce au commerce, leur poste bénéficie d'horaires plus larges. Pour nous, cependant, c'est davantage de travail!» admet-elle en souriant. Elle ajoute que la plupart des gens sont satisfaits du service, d'autant qu'il est possible de s'arrêter boire un thé, d'acheter quelques provisions et de s'acquitter des tâches pour La Poste. Les filiales de partenariat se chargent de l'entier des services postaux, à l'exception des retraits des envois spéciaux tels que les commandements de payer ou les décisions de justice. Pour des raisons de confidentialité, ces derniers doivent être cherchés dans l'office de Poste le plus proche. A Puidoux, il s'agit de Chexbres et à Carrouge, Mézières.

Date:09.08.2018
Parution: 911

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio