Télécharger
l’édition n°912
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Balade à Oron, entre un château bien réel et une abbaye disparue...

ORON Pendant l'été, Le Régional part à la découverte de lieux remarquables, historiques, insolites et parfois mystérieux. Ce cinquième volet plonge le lecteur dans les chemins entre les villages du nord du district de Lavaux-Oron, vers le Jorat. Il y a tant à voir et à découvrir dans cette région; le menhir d'Essertes, le Château d'Oron, ou simplement la nature toute proche.

La Balade des gens heureux...

Textes et photos: Valérie Blom

Jeudi matin, 9h, au milieu du mois de juillet. Le ciel est bleu, pas un seul nuage à l'horizon. Un temps idéal pour une promenade. Pour arpenter le parcours 6 de Circul'action (voir informations plus bas), il faut d'abord se parquer sur la place des pompiers d'Essertes.

Pour me lancer sur la boucle vers Servion, je dois prendre un chemin à gauche; la route de Parimbot. Mon impatience a raison de mon instinct: je tourne sur la première artère goudronnée mais celle-ci se termine au bout du champ. Ni une ni deux, je traverse les herbes pour tenter de rejoindre mon itinéraire. M'aidant de la carte, j'y parviens et je tâche par la suite de suivre les panneaux jaunes estampillés «6». Il est dès lors impossible de se tromper.

Plein la vue sur...

Malgré la proximité de la route cantonale à certains endroits, la randonnée se déroule dans le calme. Buses et corbeaux se promènent au-dessus de ma tête et font entendre leurs cris. Je marche sur du béton ou du goudron durant l'entier du parcours, le bon plan pour le couvrir à vélo ou en famille avec des poussettes. Attention toutefois, malgré la proximité de la forêt, la majeure partie est au soleil. Il est nécessaire de bien se protéger ou d'éviter les heures les plus chaudes.

Les efforts en valent la peine; à la sortie de Servion, la vue est splendide sur la campagne vaudoise et fribourgeoise, avec d'un côté le Château de Rue, de l'autre celui, majestueux, d'Oron. Derrière, je devine les Préalpes qui me font de l'œil et au loin, certainement plus nets après un jour de pluie, je repère les contours des Dents-du-Midi et de la Dent-de-Morcles.

Pierre tombale?

Le circuit possède d'autres particularités; l'étang du Parimbot, qui ne se situe pas tout à fait sur le parcours. On devine davantage la présence du bassin qu'on ne le voit, puisqu'il est entouré de roseaux. On entend s'enfuir les animaux que l'on dérange, grenouilles et canards surtout.

Au retour vers Essertes, il ne faut pas renoncer à la rencontre avec le menhir. Situé au bas d'une pente (assez raide, attention à la remontée avec la poussette!) il marque solennellement la frontière entre les cantons de Vaud et Fribourg. Néanmoins, s'il a été établi qu'il date du néolithique, impossible de connaître la raison exacte de son édification. Pierre tombale ou partie d'un cercle de menhir dont les autres auraient disparu? Mystère.

Date:14.08.2018
Parution: 912

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio