Télécharger
l’édition n°912
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le MOB à la reconquête du Japon

montreux Le MOB a accueilli une délégation de la Nankai Electric Railway d'Osaka, entérinant le récent partenariat de promotion mutuelle entre les deux compagnies ferroviaires. Objectif du MOB, revitaliser son marché japonais. Sa «sœur» nippone, elle, s'intéresse de près aux rames panoramiques et autres technologies développées à Chernex.

Teruhiko  Achikita, directeur de la compagnie ferroviaire Nankai Electric Railways, et Georges Auberson, directeur du MOB, devant le MOB aux couleurs de Nankai. MOB/Maillard

Priska Hess

Dans la gare d'Osaka, le Château de Chillon et autres lieux typiques de la Riviera et du Pays d'Enhaut se déclinent en clips sur écrans géants, affiches ou encore bornes lumineuses, assortis d'un site internet en japonais dédié au MOB (Compagnie du chemin de fer Montreux Oberland bernois). Cette campagne est créée et gérée par la compagnie ferroviaire Nankai Electric Railways. Tandis qu'en gare de Montreux, de Gstaad ou aux Rochers de Naye des visuels présentent la Nankai et sa destination phare qu'est le site de Koyasan. Et il y a surtout cet étonnant et joli train aux motifs nippons, mis en circulation fin juillet, sillonnant désormais les paysages de Montreux à l'Oberland bernois. Une «surprise» imaginée par le MOB, qui, à en croire son directeur Georges Oberson, «a époustouflé» la délégation de la Nankai, en visite de courtoisie et de découverte sur la Riviera la semaine dernière. L'occasion pour les deux compagnies de réaffirmer leurs intentions de se soutenir mutuellement dans la promotion de leurs offres respectives, à la suite de leur partenariat conclu en octobre 2017. Pour le MOB, il s'agit de reconquérir les touristes originaires du pays du Soleil levant: «Ces dix dernières années, le MOB, tout comme la Suisse, a perdu une grande partie de cette clientèle (voir encadré). Mais notre démarche semble déjà porter ses fruits, puisque nous avons enregistré une hausse de 30% de fréquentation», se réjouit Georges Oberson.

Technologie convoitée

La compagnie helvétique bénéficie ainsi d'un magistral coup de pub sans contrepartie financière en gare d'Osaka. La Nankai transportant annuellement 240 millions de voyageurs, les quatre millions annuels de passagers du MOB semblent en comparaison un bien menu potentiel. Comment donc la Direction du MOB a-t-elle convaincu ses homologues nippons? «Ce qui les intéresse, c'est la technologie de nos trains», explique Georges Oberson. «On l'oublie souvent, mais la voiture panoramique que nous avons lancée il y a 42 ans était une première mondiale, ce qui est très apprécié au Japon. Aujourd'hui, la Nankai souhaite bénéficier de notre expérience pour remplacer ses rames conventionnelles, car elle aussi dessert une région très touristique».

Autre technologie convoitée, les bogies (dispositif sur lequel se trouvent les roues) à écartement variable développés par le MOB dans ses ateliers de Chernex, qui lui permettra de relier en 2020 Montreux à Interlaken sans changement de train à Zweisimmen, où la voie passe d'un mètre de large à l'écartement standard de 1m40. «Le système comptable de notre entreprise est également un atout à leurs yeux. Nous pouvons dire exactement ce que coûtent au kilomètre un wagon ou une motrice», ajoute le directeur. Lors de sa visite, la délégation de la Nankai a par ailleurs signé la commande de deux funiculaires auprès de la société Garaventa SA, basée dans le canton de Schwitz. «Ce partenariat est un échange de services, une ouverture de portes et une promotion réciproques, chacun avec ses moyens», conclut Georges Oberson, en évoquant non sans fierté la copie conforme du MOB, aux couleurs crème et bleu, qui circulera bientôt à Osaka.

Date:14.08.2018
Parution: 912

Le Georges Clooney bollywoodien pour parrain

Selon la statistique suisse du tourisme, le Japon était en 2006 «le plus grand contributeur de la demande asiatique, avec 595'000 nuitées». Mais celles-ci ont diminué au fil des ans, atteignant les 408'000 en 2017. Une baisse qui s'est également ressentie au niveau du MOB: «Dans les belles années, nous transportions annuellement jusqu'à 20'000 visiteurs japonais, contre seulement 5'000 l'an dernier. Nos principaux clients étrangers sont les Chinois, environ 300'000 par année, sur un total de 2 millions», indique Georges Oberson. Hormis le Japon, le MOB cible aussi la clientèle potentielle des Etats-Unis et surtout le marché indien, sous forme de parrainage. «L'artiste américaine Sarah Morris, l'une des chefs de file de l'art nouveau, a peint l'un des trains de notre compagnie. Et l'une de nos locomotives est à l'effigie de l'acteur Ranveer Singh, le Georges Clooney de Bollywood. Certains Indiens font le trajet jusqu'ici pour se faire photographier devant lui. C'est incroyable!»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio